Comment survivre à vos soupers de famille ?

Vous voulez passer un bon temps des Fêtes ? Voici notre guide de survie pour les soirées avec la belle et la moins belle famille ! 

Illustration: Julie Dudemaine

Votre hôte veut connaître votre opinion sur la question constitutionnelle ? Dites-lui que le seul référendum permis au réveillon est celui sur le droit au double-dip dans la trempette aux artichauts.

Votre nièce anarchiste déverse son fiel contre une société blanctriarcale et prône une révolution non genrée entre personnes non binaires racisées ? Collez-vous près de votre cousine qui rit toujours trop fort. Ça pourrait être contagieux, on ne sait jamais !

Votre belle-sœur vocifère contre les réfugiés qui ont été parqués au Stade? Détournez subtilement la conversation en faisant la liste des personnages éliminés de District 31 et d’Unité 9 cette saison.

Votre beau-frère conspirationniste tente de vous expliquer que les attentats sont des fabrications de Hollywood destinées à asservir la population ? Frappez du poing sur la table en murmurant : « Chut, ils nous écoutent. » Le choc passé, demandez en souriant si quelqu’un veut encore des patates.

Votre frère vous accuse d’être à l’origine de sa psychanalyse parce que vous aviez cassé son jouet quand il avait six ans ? Évitez de régler des comptes — ceux de la carte de crédit arriveront bien assez vite. Répondez-lui plutôt par une phrase-culte du film Le père Noël est une ordure ou Le sapin a des boules. (Si le niveau de difficulté est trop élevé, rabattez-vous sur Ciné-Cadeau.)

Votre neveu vous ennuie en tentant depuis 20 minutes de réaliser l’égoportrait parfait avec une boule de Noël ? Tournez-vous vers votre matante pour lui demander son top 5 des meilleures pensées de croissance personnelle partagées cette année sur Facebook.

Votre mononcle qui a la subtilité de l’échangeur Turcot se démarque par des blagues salaces et déplacées ? Trouvez-vous une passion soudaine pour le vapotage et tenez-vous à neuf mètres de la maison.

La voisine se pointe inopinément pour vous offrir son traditionnel gâteau aux fruits ? Acceptez-le gracieusement : c’est si pratique comme butoir de porte.

Votre père commence une nouvelle conversation par : « C’est rendu qu’on n’a même plus le droit de fêter Noël ! » ? Allez remplir le lave-vaisselle comme vous joueriez à Tetris, en revivant de meilleurs souvenirs d’antan, comme lorsque Marina Orsini est apparue pour chanter « Provocante » au Bye Bye 91.

Votre mère vous demande avec insistance si elle sera enfin grand-mère l’an prochain ? Essayez de la coincer en lui demandant de trancher sur la graphie correcte du mot atoca (ataca ? atoka ?).

Les commentaires sont fermés.

Ces suggestions sont tellement «beige» qu’il vaut certainement mieux demeurer chacun chez soi que de côtoyer sa famille en ne «partageant» que des insignifiances… La famille doit justement être un lieu enrichissant où on devrait pouvoir échanger en toute confiance même si parfois et même souvent il y a de grandes divergences d’opinions. Ces suggestions sont trop «beige» même pour un party de bureau, c’est dire! J’ai l’impression d’être au Pays des Selfies…

Les plus populaires