Des avions sans pilote d’ici cinq ans ?

Un avion expérimental sans pilote a effectué ses premiers vols d’essai dans l’État de New York.

Crédit: aurora.aero
Crédit photo : aurora.aero

Alors qu’on assiste à la dangereuse prolifération de drones de toutes tailles dans les cieux (voire près des aéroports) du monde, un avion expérimental sans pilote a effectué ses premiers vols d’essai, ce mois-ci, dans l’État de New York.
Art_de_vivre

Baptisé Centaur, l’appareil d’une dizaine de mètres de longueur et de 1 860 kg est le premier de son envergure à être piloté à distance sur un site de la FAA (Federal Aviation Administration) états-unienne, rapporte CNN.

Conçu par l’entreprise Aurora Flight Sciences (spécialisée dans la fabrication de drones), il compte deux hélices et quatre places, puisqu’il peut également être piloté manuellement de l’intérieur, comme tout autre appareil. L’avion est capable de voler à 8 300 m d’altitude et dispose d’une autonomie de 3 700 km avec un seul plein.

D’abord créé pour inspecter les pipelines et les sites miniers, il pourrait aussi servir à transporter des passagers, si son manufacturier réussit à convaincre la FAA du bien-fondé — et de l’innocuité — de son projet. En fait, le PDG de l’entreprise se dit même convaincu qu’un jour, ce type d’appareil sera plus sûr que ceux pilotés par des êtres humains, à mesure que la technologie évoluera.

Si l’homme à la tête d’Aurora ne croit pas voir de son vivant des avions de ligne qu’on puisse piloter à distance, il envisage la possibilité que de petits appareils comme le Centaur soient un jour utilisés comme avions-taxis, en conjonction avec des services comme Uber, version aérienne — rien de moins !

Mais disons qu’il y a encore loin de la coupe aux lèvres avant que la FAA ne se rende à ces arguments. Entre autres épineuses problématiques à régler, la première — et non la moindre — concerne le danger de voir de tels appareils piratés par des terroristes, avec toutes les conséquences fâcheuses qui en découleraient inévitablement.

Et vous, monteriez-vous à bord d’un Uber-Centaur, pour aller passer la fin de semaine à New York à prix d’ami ?

Pour plus de détails, consultez l’article de CNN.

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie