Des dos d’âne pour ralentir les piétons chinois

En Chine, on a mis en place des ralentisseurs pour forcer les touristes à prendre leur temps sur un site historique. Une idée appelée à être reprise ?

(Photo: People’s Daily China)

Dans l’est de la Chine, une artère de la ville historique de Tai’erzhuang compte désormais une cinquantaine de dos d’âne, ces « bourrelets » qu’on installe d’ordinaire sur les rues passantes pour forcer les automobilistes à ralentir.

Sauf que dans ce cas-ci, les dos d’âne ont été installés pour que les touristes cessent de se ruer sans respect sur un passage piétonnier menant à un site patrimonial, rapporte le Daily Mail de Londres.

Puisque les dos d’âne sont répartis sur la partie centrale de ce passage d’une centaine de mètres de longueur, les piétons peuvent les contourner. Mais lorsque la foule est trop dense, les touristes n’ont d’autre choix que de marcher sur les ralentisseurs, ce qui freine leur progression.

Ce n’est pas la première fois qu’on tente d’endiguer les mauvais comportements des Chinois en voyage : bon nombre d’entre eux ont la réputation de manquer de savoir-vivre lorsqu’ils visitent les sites touristiques, que ce soit chez eux ou à l’étranger. Si l’expérience de Tai’erzhuang s’avère concluante, on peut s’attendre à voir apparaître d’autres ralentisseurs pour piétons ailleurs en Chine, surtout dans les lieux surfréquentés ou hautement historiques.

L’Empire du Milieu compte d’ailleurs 50 sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco, dont le Grand Canal, aux abords duquel est située Tai’erzhuang, considérée comme l’une des plus ravissantes villes d’eau du pays.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

4 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Ça l’air super pour se tordre une cheville…
Bienvenue également au personne à mobilité réduite…

C’est vraiment idiot.
Ils veulent forcer les gens à regarder des choses qui ne les intéressent pas. Au lieu de cela ils vont se regarder les pieds en faisant attention à ne pas trébucher…
Vive la dictature du peuple!

Très ordinaire comme moyen. En tant que touriste, je souhaite regarder autour de moi, m’imprégner de l’atmosphère des lieux afin de rapporter des souvenirs et des ressentis de tous ces endroits. Je n’ai pas le goût de fixer mon attention sur l’asphalte …. aussi bien rester chez moi alors….
Pour moi , ce moyen me ferait fuir le site au lieu de m’attirer….

On ne sera plus les seuls à avoir une bureaucratie inutile, vive le mondialisme global.