Des livres qui font voyager (1)

À l’approche de Noël, voici des suggestions de beaux livres sur le voyage, gracieuseté du blogueur Gary Lawrence.

Art_de_vivreChaque semaine jusqu’à Noël, nous vous présentons plusieurs beaux livres et des ouvrages dignes de mention pour prendre la clé des champs sans bouger de son fauteuil.

La Bible du grand voyageur, 2e éd.
Nous vous en parlions il y a deux ans, lors du lancement de la première édition de cet ouvrage très complet : voici un guide qui porte fort bien son nom.

Aussi utile au néophyte qu’au voyageur aguerri, cette Bible regorge de bons conseils pratiques pour bourlinguer intelligemment, à prix modique, avec une approche écologique et, en prime, un sens aigu de l’éthique.

On y trouve une foule de judicieuses astuces pour préparer ses bagages ; se déplacer sans dépenser (en auto, en bateau, en avion ou en trottinette, alouette !) ; camper en milieu naturel ; se nourrir en récupérant les denrées des épiceries avant qu’elles finissent dans le caniveau ; bien préparer ses courts, moyens ou longs séjours, et tutti quanti.

D’intéressants chapitres abordent aussi la compensation carbone, le voyage au féminin ou les communications interculturelles, entre autres choses, alors que la nouvelle édition intègre des sections sur le voyage en famille, le voyage en groupe ainsi que des jeux pour faciliter les échanges entre voyageurs qui ne parlent pas la même langue.

Le tout est concocté par trois grands bourlingueurs, dont la Québécoise Anick-Marie Bouchard, qui a déjà franchi pas moins de 100 000 km sur le pouce.

La Bible du grand voyageur, A.-M. Bouchard, G. Charroin et N. Thomassey, Lonely Planet, Paris, 2e éd., 2014, 348 p., 30 $

Bible du grand voyageur 2015

 

Le tour du monde à Montréal, 2e éd.
Besoin de changer d’air mais «sans coût férir», en cette période d’austérité ? Cap sur l’une des 60 communautés montréalaises abordées dans Le tour du monde à Montréal, qui vient d’avoir droit à une deuxième édition.

On y recense une foule d’adresses et d’événements qui font voyager sans quitter la métropole, du Festival du film brésilien à la Fête de l’indépendance du Sri Lanka (4 février) en passant par le resto ghanéen Afrodiziak, le marché antillais Méli Mélo ou le Centre culturel japonais.

On a également droit à 16 portraits de néo-Montréalais ou de célèbres résidants de Montréal issus de diverses communautés culturelles, comme Boucar Diouf, Eli Benchetrit, Fabienne Colas ou Kim Thuy, pour ne nommer qu’eux.

Comme c’est souvent le cas chez Ulysse, ce guide est aussi offert par sections, en format numérique et à moindre coût.

Le tour du monde à Montréal, par Linda Aïnouche et Philippe Renault, Ulysse, Montréal, 2e éd., 2014, 304 p., 25 $

3D-9782894649442

 

36 Hours – Amérique latine et Caraïbes
Depuis une douzaine d’années, le New York Times publie chaque semaine sa célèbre rubrique «36 Hours», où sont proposés des escapades d’une fin de semaine, dans une ville ou une région du globe.

En collaboration avec la maison d’édition Taschen, plusieurs recueils de 60 articles — tirés de cette rubrique et traduits en français — ont récemment été publiés, dont un portant sur l’Amérique latine et les Caraïbes.

Comme c’est le cas dans les pages du célèbre quotidien, chaque article de cet ouvrage propose un itinéraire détaillé pour faciliter la tâche de ceux qui ne disposent que de peu de temps et qui désirent tirer le meilleur de leur séjour.

Abondamment illustré, on y trouve autant des lieux connus — comme Mexico, Tulum, Rio de Janeiro ou La Havane — que moins connus, comme le Suriname, Villa de Leyva (Colombie), Salta (Argentine) ou les îles Solentiname (Nicaragua).

Le hic, c’est qu’on ne sait pas quand les articles ont été écrits, et puisqu’ils comportent bon nombre d’adresses, celles-ci ne sont peut-être plus existantes. En outre, les textes ne sont pas toujours à jour : ainsi, dans l’article consacré à Quito, on ne dit rien sur La Ronda, qui est pourtant le quartier le plus couru de la vieille ville, les soirs de week-end.

Cela dit, la série des 36 Hours demeure fort agréable à feuilleter et demeure un excellent incitatif au voyage en faisant naître bon nombre d’idées d’escapades.

Plusieurs titres de cette collection (États-Unis et Canada, Europe, Asie et Océanie ainsi qu’Amérique latine et Caraïbes) sont offerts en version iPad et iPhone.

The New York Times – 36 Hours – Amérique latine et Caraïbes, collectif, Paris, Taschen, 2014,  296 p., 33 $

9783836551694~v~NY_Times_36_hours_Amerique_latine_et_Caraibes

* * *

À propos de Gary Lawrence

Journaliste indépendant, Gary Lawrence a foulé le sol des sept continents de la planète et de plus de 90 pays. Ex-rédacteur en chef d’un magazine spécialisé en tourisme, il a aussi été rédacteur en chef francophone d’un service de presse touristique et a signé à ce jour des centaines d’articles portant sur les voyages, dont plusieurs dans L’actualité. On peut le suivre sur Facebook et sur Twitter : @LawrenceGary.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

1 commentaire
Les commentaires sont fermés.

Pourquoi ne pas suggérer quelques carnets de voyage? Avec eux, on fait d’une pierre deux coups: on apprend à connaître un ou plusieurs pays, et on encourage l’artiste qui y a mis sa créativité.