10 effervescents pour faire « pop » dans le temps des Fêtes

Les bulles. Modestes ou hyper-luxueuses, elles inspirent toutes un esprit de fête et de célébration. Vous trouverez dans cette liste de quoi satisfaire votre soif d’effervescence, y compris un classique québécois à 30 dollars et une petite trouvaille italienne à moins de 16 dollars.

montage : L’actualité

Domaine Gresser, Crémant d’Alsace Brut, France

27,80 $ / 14815016 / Biologique

L’appellation crémant d’Alsace autorise l’emploi de chardonnay dans l’assemblage, mais Rémy Gresser préfère miser uniquement sur les cépages traditionnels alsaciens (pinot blanc, auxerrois, pinot gris et riesling), qu’il cultive en biodynamie dans la commune d’Andlau. Malgré cela, son vin passerait aisément pour un champagne dans une dégustation à l’aveugle. L’attaque en bouche est pleine, structurée et vineuse, le dosage (7,9 g/litre) est très peu perceptible, en équilibre avec l’acidité et une délicate amertume. Un crémant taillé pour la table, avec des pétoncles à peine saisis.

Juvé y Camps, Cava Gran Reserva Brut Nature 2017, Reserva de la Familia, Espagne

22,55 $ / 10654948 / Biologique

Cette cave centenaire de Sant Sadurní d’Anoia est encore gérée de façon indépendante. Son brut nature décline avec pureté les saveurs fruitées des cépages xarel-lo (prononcer cha-rel-lo), maccabeu et parellada, auxquelles s’ajoutent des notes d’épices douces, de brioche et de noix de Grenoble. L’attaque en bouche est franche, juste assez ample, et laisse en finale une sensation saline. Un super achat, plus complexe que la moyenne des cavas. 

Parés Baltà, Blanca Cusiné 2013, Penedès, Espagne

38,25 $ / 12591021 / Biologique

La famille Cusiné élabore une vaste gamme de vins tranquilles et effervescents dans la région du Penedès. Dans le lot, cet excellent cava issu majoritairement de xarel-lo, de chardonnay et de pinot noir. Les deux premiers fermentent dans des cuves en inox, tandis que le pinot noir est vinifié sur lies pendant deux mois, avec des bâtonnages réguliers. Après la seconde fermentation en bouteille, le vin repose sur lattes pendant un minimum de 80 mois. Cette dernière étape confère au Blanca Cusiné un caractère « rancio » bien distinctif, avec des parfums de noix et de pomme blette, ainsi qu’une couleur dorée très attrayante à l’œil. Moins effervescent qu’un cava jeune, mais des saveurs complexes et profondes qui plairont à l’amateur de vin blanc évolué.

Tarlant, Brut Nature Zéro, Champagne, France

55 $ / 15095305

Dans la commune d’Œuilly, la famille Tarlant exploite un vignoble de 14 hectares et signe un brut nature d’une plénitude et d’une richesse étonnantes. Pinot meunier, pinot noir et chardonnay à parts égales. Le travail des lies enrichit la texture d’un gras en parfait équilibre avec l’acidité. L’amertume est élégante, tirant en finale des arômes de scone. Très bon champagne archisec, vif et épuré. Il ne manque vraiment pas d’attraits, à commencer par son prix.

L’Orpailleur, Brut, IGP Vin du Québec

30,50 $ / 12685625

Ce classique de longue date (1991), autrefois composé exclusivement de seyval, est désormais assemblé avec du vidal qui, selon Charles-Henri de Coussergues, « apporte du gras en fin de bouche ». Depuis 40 ans, ce natif du sud de la France joue un rôle de mentor pour des dizaines de vignerons québécois, dont ses trois filles, qui travaillent maintenant à ses côtés au populaire vignoble du chemin Bruce, à Dunham. Les bulles apparaissent et s’affinent pendant un élevage de 18 mois sur lattes, ce qui permet aussi au brut de l’Orpailleur de développer de jolies nuances briochées, lesquelles se mêlent à des notes florales et tropicales. Impeccable, comme toujours.

Bourdaire-Gallois, Brut, Champagne, France

47,50 $ / 13430481

Le brut de David Bourdaire doit son originalité à sa composition — 100 % pinot meunier — plutôt rare en Champagne. Ce cépage, une mutation naturelle du pinot, est un ingrédient essentiel des assemblages champenois, aux côtés du chardonnay et du pinot noir, mais il n’est pas souvent vinifié seul. Dès le premier nez, on est charmé par des parfums fruités, entre la fraise des bois et la framboise compotée. La bouche suit, sa texture vineuse est soutenue par une acidité fraîche et soulignée d’une amertume mûre et élégante. Délicieux et vendu à prix d’aubaine (pour un champagne, s’entend).

Leclerc Briant, Rosé Extra Brut, Champagne, France

70,50 $ / 14993824 / Biologique

Cette maison fondée en 1872 à Épernay est l’une des pionnières champenoises de l’agriculture durable, ayant amorcé un virage vers les pratiques biologiques dès les années 1960, puis vers la biodynamie. Hervé Jestin signe ici un champagne rosé incroyablement expressif, dont le nez regorge de saveurs fruitées très pures. La pêche et les notes tropicales succèdent à la canneberge et à la framboise ; l’attaque est franche, le milieu de bouche est ample, et la finale est à la fois structurée et vivifiante, longue et complexe. Un champagne de terroir et de gastronomie. Superbe !

Henriot, Brut Souverain, Champagne, France

64,75 $ / 13828931

La famille Henriot possède une trentaine d’hectares, mais ses propres vignes ne représentent qu’un quart de sa production annuelle. Son brut sans année défie les modes et reste fidèle à un style champenois classique, notamment par son assemblage de pinot noir, de chardonnay et de pinot meunier, issus de 29 crus. La mousse est dense et les bulles, affinées par un élevage d’au moins trois ans sur lattes, portent des arômes de noix, de poire et de brioche. Un champagne élégant, équilibré et assez vineux pour être apprécié à table.

Ca di Rajo, Glera Tre Venezie, Lemoss Frizzante, Italie

15,55 $ / 14070886

On pourrait traduire le terme italien « frizzante » par « pétillant », c’est-à-dire moins effervescent que d’autres vins issus de la méthode traditionnelle comme les champagnes, crémants, cavas, etc. Celui-ci est composé à 100 % de glera (le cépage du prosecco) et il est mis en bouteille avant la fin de la fermentation — ce qui explique la présence de gaz carbonique, qui se dégage naturellement lors de la transformation des sucres en alcool. Par ailleurs, le vin n’est pas filtré, d’où son aspect trouble qui lui donne des airs de prosecco colfondo. Si vous souhaitez apporter une touche d’originalité à vos apéros des Fêtes, vous serez servis par sa trame aromatique qui mêle le jasmin, la poire, la banane verte et le saké, le tout porté par une mousse très fine. Simple, mais frais, léger (10,5 %), pimpant et vendu à bon prix.

Alain Renardat-Fâche, Bugey Cerdon, France

28,85 $ / 12477543 / Biologique

Chaque nouvel arrivage de cet effervescent demi-sec produit dans la commune de Bugey, aux limites de la Savoie et du Jura, me remplit de joie. Je ne peux résister à l’éclat aromatique et au profil frais et juteux de ce doux assemblage de gamay et de poulsard, vinifiés selon la méthode ancestrale, et dont on arrête les fermentations avant que la totalité des sucres aient été transformés en alcool. Le résultat a des allures de friandise pétillante, avec ses saveurs de confiture de fraises, de beurre de pommes et de rhubarbe, qui persistent en finale. Tout léger (8 % d’alcool) et bio. La bouteille parfaite à ouvrir après une sortie de ski de fond et à apprécier comme un dessert en soi.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.