Prendre l’avion : «nécessaire?», demande Hubert Reeves

Dans un billet publié dans le site LePoint.fr, l’astrophysicien québécois se demande s’il faut refuser de prendre l’avion, «l’un des modes de déplacement les moins respectueux de l’environnement».

Billettiste régulièrement invité à se prononcer dans le site LePoint.fr, l’astrophysicien québécois Hubert Reeves se demande, ce matin, s’il faut refuser de prendre l’avion, «l’un des modes de déplacement les moins respectueux de l’environnement», dit-il.

«Il faut, en effet, savoir qu’un vol Paris-New York ajoute environ une tonne de gaz carbonique à l’atmosphère ! C’est autant que la moyenne annuelle émise par l’activité de chaque citoyen de notre planète !», souligne-t-il.

En dépit des efforts des avionneurs pour réduire l’énergie requise pour voler sur de grandes distances, une crise se profile néanmoins dans le domaine des énergies et du réchauffement climatique, poursuit-il.

Faut-il pour autant refuser de prendre l’avion ? Après tout, «la Terre est grande et les rencontres sont un élément essentiel de la vie», alors que «le droit de voyager pour explorer la planète et les avantages que de tels voyages apportent à la culture de chacun paraissent difficiles à ignorer».

Dans le domaine de la science et de la connaissance scientifique aussi, «les avantages des rencontres entre les chercheurs sont maintenant solidement établis», et de tout temps, «les congrès et autres symposiums ont été essentiels au progrès des connaissances». Alors, que faire ?

Pour le savoir, lisez son billet en cliquant ici.

Pour me suivre sur Twitter, c’est par ici ; sur Facebook, c’est par là.

 

 

Laisser un commentaire