J’ai croqué la rosinette… et c’était bon en péché

Robe « rouge lavé sur fond jaune crème », chair blanche et bien croquante, la rosinette est sucrée sans l’être trop, savoureuse, parfumée, « rafraîchissante » diront certains. 

Photo: Yanick Villedieu
Photo: Yanick Villedieu

Art_de_vivreVerger Cœur de Pomme, à Oka, mercredi matin. Il fait un temps magnifique. La quarantaine de personnes qui se sont donné rendez-vous dans ce décor enchanteur ont le cœur à la fête. Elles sont venues célébrer un événement exceptionnel : la sortie sur le marché de la toute première variété de pommes jamais créée au Québec, la rosinette.

La rosinette, qui a été brevetée en juin, est le fruit du travail entêté de pomiculteurs réunis dans un organisme à but non lucratif, La Pomme de demain. Plus précisément, d’un amoureux fou de la pomme, le conseiller en pomiculture Roland Joannin (photo). Qui a mis 20 ans  – vous avez bien lu, 20 ans –  à mettre au point le pommier et la pomme qu’on célèbre aujourd’hui.

Photo: Yanick Villedieu
Photo: Yanick Villedieu

Robe « rouge lavé sur fond jaune crème », chair blanche et bien croquante, la rosinette est sucrée sans l’être trop, savoureuse, parfumée, « rafraîchissante » diront certains. Bref, elle a tout pour séduire, et c’est l’effet qu’elle m’a fait dès la première mordée. « Dans un test avec de jeunes étudiants, elle a fait mieux que la gala, en attrait, en goût et en croquant », note Roland Joannin.

La rosinette est en tout début de carrière : on en produit encore fort peu. Pour l’instant, on la cultive seulement dans sept vergers des Laurentides, de la Montérégie et des Cantons de l’Est.  On peut dès maintenant se la procurer dans ces vergers. À Montréal, c’est au Marché Jean-Talon qu’on pourra en trouver en fin de semaine, au kiosque du Verger Villeneuve (kiosque 196)  – mais on n’est pas sûr qu’il y en en aura assez pour satisfaire tous les amateurs jusqu’à dimanche.

* * *

À propos de Yanick Villedieu

Yanick Villedieu a effectué sa première incursion dans le monde du journalisme gastronomique en publiant, en 1999, un reportage sur les fromages du Québec dans le magazine L’actualité. Il anime le magazine scientifique radio Les Années lumière sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première et publie régulièrement des articles sur la médecine et la science dans L’actualité, en plus d’y signer la chronique «Plaisirs gourmands». On peut le suivre sur Twitter : @yanickvilledieu.

Laisser un commentaire