La fleur du miel

Une belle collaboration entre un producteur d’asclépiade et une ferme apicole permet de créer un tout nouveau miel en Mauricie.

L'asclépiade, cultivée pour sa fibre isolante, sert aussi à produire du miel en Mauricie. (Photo: Getty Images)
L’asclépiade, cultivée pour sa fibre isolante, sert aussi à produire du miel en Mauricie. (Photo: Getty Images)

Un nouveau miel, créé en Mauricie, vient de faire son entrée sur le marché québécois: le miel d’asclépiade. La ferme apicole Mékinac, située à Hérouxville, en a produit cette année près de 3 000 livres (1 400 kilos). «L’asclépiade est déjà cultivée en Ukraine, mais nous sommes les premiers à en faire du miel, dit Denis Gauthier, propriétaire de la ferme. C’est un miel blanc, au goût doux et légèrement piquant.»

Auparavant considérée comme une mauvaise herbe, cette plante est cultivée de façon industrielle au Québec depuis un an pour sa fibre, qui sert d’isolant naturel dans les vêtements de plein air.

Cette production de miel est le fruit d’une collaboration entre l’apiculteur et la coopérative Monark, qui exploite les champs d’asclépiade de la région.

Cette année, une soixantaine de ruches étaient affectées à la tâche, mais Denis Gauthier compte faire augmenter leur nombre à plusieurs centaines dès l’an prochain, pour produire plus de 10 000 livres (4 500 kilos) de miel.

En vente uniquement à la ferme Mékinac pour le moment, le miel d’asclépiade devrait être offert dans les marchés spécialisés du Québec en 2017.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie