La sortie : des glaciers partout au Québec

De plus en plus et de mieux en mieux, le Québec lèche : les crèmes glacées et sorbets d’artisans sont devenus tendance.

171326522-ice-cream-gettyimages
Photo : Getty Images

De plus en plus et de mieux en mieux, le Québec lèche : les crèmes glacées et sorbets d’artisans sont devenus tendance.
Art_de_vivre

À Saguenay, dans le secteur de La Baie, O’Gelato & Cacao se veut un rendez-vous gourmand pour ses glaces à l’italienne et ses chocolats fins, tous haut de gamme.

À Sherbrooke, le chef Danny St Pierre recommande les gelati et sorbets de Savoroso, au Marché de la Gare.

À Québec, la gastronome Anne Desjardins vante « le génial glacier italien » de Tutto Gelato et ses 60 parfums de glaces. Le chocolatier Érico est une autre bonne adresse de la Vieille Capitale.

À Montréal, on n’en a pas que pour Les Givrés et Le Bilboquet. Le joliment nommé Havre-aux-Glaces, aux marchés Jean-Talon et Atwater, est un célèbre incontournable, entre autres pour son merveilleux gâteau glacé à l’érable. Le québéco-vietnamien Kem CoBa, dans le Mile End, fait des merveilles avec, par exemple, son sorbet à l’hibiscus ou sa glace au lait d’amande.

L’engouement est tel que le très sérieux Office de la langue française y a mis son grain de glace, dans la section « Glace ou crème glacée ? ». Ses linguistes y soufflent le chaud et le froid sur des dizaines d’expressions à propos de la crème glacée, appellation acceptée même si elle vient tout droit de l’anglais iced cream.

Plutôt que gelato, il faudrait dire glace italienne. Bâtonnet glacé au chocolat plutôt que fudge. Banane royale au lieu de banana split. Et barbotine à la place de slush. Tout ça pour réconcilier la langue qui lèche et celle qu’on parle ?

* * *

À propos de Yanick Villedieu

Yanick Villedieu a effectué sa première incursion dans le monde du journalisme gastronomique en publiant, en 1999, un reportage sur les fromages du Québec dans le magazine L’actualité. Il anime le magazine scientifique radio Les Années lumière sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première et publie régulièrement des articles sur la médecine et la science dans L’actualité, en plus d’y signer la chronique «Plaisirs gourmands». On peut le suivre sur Twitter : @yanickvilledieu.

Les commentaires sont fermés.

Et que dire de deux excellents glaciers en Outaouais? D’abord, il y a le Cassis, sis sur la rue Principale dans le Vieux-Aylmer (Gatineau, Québec). Les sorbets et gelato y sont sublimes. On en achète non seulement quand on veut se régaler, mais aussi quand on veut impressionner la visite. Une promenade à pied sur la vieille Principale, avec ses maisons ancestrales, ses charmantes boutiques, ses cafés, ses épiceries fines, une glace du Cassis à la main, un vrai péché mignon, quoi!

Ensuite, il y a la Cigale, dans le pittoresque village d’Old Chelsea (Chelsea, Québec). Beau commerce, délicieuses glaces et une superbe arrière-cour pour le déguster. La visite du village d’Old Chelsea en vaut aussi le coup avec ses terrasses et restaurants, sa savonnerie, sa boutique de fabrication artisanale de chandelle, sa galerie et son super spa nordique, pour nommer que quelques-uns de ses superbes commerces.