Le sapin gourmand – Le petit guide des guides

Guides de restos ou guides de vins, ils s’offrent comme on offre des cadeaux pratiques, à un connaisseur, à quelqu’un qui voudrait le devenir ou encore… à soi-même. Voici les suggestions de Yanick Villedieu.

Quatrième et dernière série de suggestions pour mettre la gourmandise sous le sapin : les guides. Guides de restaurants ou guides de vins, ils s’offrent comme on offre des cadeaux pratiques, à un connaisseur, à quelqu’un qui voudrait le devenir ou encore… à soi-même. En voici, mais de façon sans doute non exhaustive, une petite brochette.

GD2015-200

Le Debeur 2015
C
ollectif
Les éditions Debeur, 224 pages, 24,95 $

À tout seigneur tout honneur : le guide Debeur, qui en est à sa 30e édition, poursuit son bonhomme de chemin et attribue ses étoiles (jusqu’à 5 maximum, contre 4 jusqu’alors) avec une rigueur certaine. La mise en page est serrée, trop peut-être, et les commentaires concis. Un classique. (Avec, en supplément, Le petit Debeur des vins, cidres et spiritueux, qui ne présente forcément qu’un tout petit nombre de produits.)

guide-restos-2015-large

Guide restos & Guide gourmand Voir
Collectif
Les éditions Québec Amérique, 462 pages, 19,95 $

Il en est, lui, à sa 19e édition. Et il est d’une qualité qui ne se dément pas, aussi bien pour les commentaires que pour la présentation. C’est aussi l’un des guides les plus complets, puisqu’il sort allègrement et systématiquement des deux capitales de la restauration que sont Montréal et Québec. Une valeur sûre, année après année.

08-restos2015_siteweb

Restos Montréal 2015
par Marie-Claude Lortie
Les éditions La Presse, 224 pages, 22,95 $

C’est vrai que de New York à Copenhague, en passant par Paris, Gerone, Barcelone et j’en oublie sans doute, la critique gastronomique de La Presse fréquente les meilleures tables de la planète. Mais elle trouve quand même, à Montréal, des petits bijoux de restaurants. Son guide est clair et facile de lecture, d’un bon format poche, agréablement bien documenté et efficace, même si l’on a parfois un peu de mal à se repérer dans ses classifications. Et il en est à sa 8e édition, ce qui commence à en faire une tradition.

ACH003556238.1414468574.580x580

Vins et fromages du Québec
par Jessica Harnois et André Caron
Québec Amérique, 168 pages, 19,95 $

Un palmarès des meilleurs apéritifs, vins, digestifs et bières du Québec. Dont chaque élément est marié à un fromage du Québec. Ce petit guide ne manque pas d’originalité. D’autant plus qu’il propose de nombreux «parcours épicuriens» dans toutes les régions du Québec.

1434476-gf

Champagnes et autres bulles
par Guénaël Revel
Modus Vivendi, 560 pages, 24,95 $

«Monsieur bulles», toujours en pleine effervescence, nous revient avec une nouvelle édition de son guide des vins non tranquilles, le champagne (10 % des bulles consommées dans le monde) et les autres. Les autres, parmi lesquels il trouve de bien bonnes choses. Comme chaque année, il a goûté, dégusté et noté des centaines de vins. Un travail de moine, comme dirait Dom Pérignon.

1600128-gf

Le Guide du vin Phaneuf
par Nadia Fournier
Les éditions de l’Homme, 432 pages, 29,95 $

Si j’avoue un grand coup de cœur pour ce guide, ce n’est pas seulement parce que son auteure, Nadia Fournier, est ma collègue de «Plaisirs gourmands», dans les pages de L’actualité. C’est parce qu’il est bien fait, généreux (plus de 1 000 vins, sur les 2 500 dégustés), convivial, pratique. Et que sa «cure de jouvence» est réussie, comme l’écrit Michel Phaneuf, qui l’a créé il y a 34 ans et qui en a entièrement passé les rênes à Nadia. L’édition 2015 est, encore une fois, un très bon millésime.

les100meilleursvinsamoinsde25edition2015

Les 100 meilleurs vins à moins de 25 $
par Jean Aubry
Les éditions Transcontinental, 272 pages, 22,95 $

Adorable. Tour simplement adorable. D’abord pour le parti pris éditorial : ne parler que de vins plutôt bon marché, à moins de 25 dollars. Ensuite pour le ton, le style, parfois les envolées lyriques, l’humour — bref, l’écriture. Et encore, pour la faculté de reconnaître de belles vertus à des vins modestes, comme à ce cahors à qui tout va, «du pâté chinois à l’entrecôte maître d’hôtel sauce poivrade». Adorable, vous dis-je, ce guide du chroniqueur vins du quotidien Le Devoir.

1553943-gf

Le nouveau guide des vins de France
par Jacques Orhon
Les éditions de l’Homme, 336 pages, 32,95 $

Maître sommelier, Jacques Orhon a roulé sa bosse dans les vignobles et les caves des quatre coins de la planète vins. Mais c’est à un seul pays, l’un des plus grands de ladite planète, la France, qu’il consacre ce livre sympathique, fouillé, agréable à lire et à regarder. Pour les amoureux des grands et petits vignobles de l’Hexagone. Et pour ceux qui vont le devenir.

* * *

À propos de Yanick Villedieu

Yanick Villedieu a effectué sa première incursion dans le monde du journalisme gastronomique en publiant, en 1999, un reportage sur les fromages du Québec dans le magazine L’actualité. Il anime le magazine scientifique radio Les Années lumière sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première et publie régulièrement des articles sur la médecine et la science dans L’actualité, en plus d’y signer la chronique «Plaisirs gourmands». On peut le suivre sur Twitter : @yanickvilledieu.

Laisser un commentaire