Le sapin gourmand – Mes deux livres coups de cœur

À Noël, offrez des livres ! Dans le rayon cuisine et gourmandise, le choix est presque infini, dit le blogueur Yanick Villedieu, qui présente ici ses deux ouvrages chouchous.

À Noël, offrez des livres ! Dans le rayon cuisine et gourmandise, le choix est presque infini. Aujourd’hui et jusqu’à samedi, je vous propose des titres tirés des plus récentes parutions  — en commençant, bien sûr, par mes deux coups de cœur de l’automne.

ACH003582225.1413950108.580x580

Ainsi cuisinaient les belles-sœurs dans l’œuvre de Michel Tremblay
par Anne Fortin
Flammarion Québec, 192 pages, 39,95 $

Quelle belle idée et quel beau livre ! Anne Fortin, propriétaire de la Librairie gourmande du Marché Jean-Talon, à Montréal, propose ce qu’elle appelle «un exercice de mémoire nécessaire et délectable».

Que ce soit dans Les Chroniques du Plateau Mont-Royal ou dans La Diaspora des Desrosiers, la libraire gourmande a trouvé, dans l’œuvre de l’auteur des Belles Soeurs, mille et une références à ce quotidien qu’est la cuisine familiale. À coups de citations toujours savoureuses, d’extraits commentés, de recettes traditionnelles et d’illustrations particulièrement bien choisies, elle nous offre «une traversée de notre patrimoine culinaire de 1913 à 1963» — mais sans doute serait-il plus juste de dire de notre matrimoine culinaire.

C’était de la cuisine simple, rustique, populaire, de la cuisine parfois d’excès et quelquefois de privations, de la cuisine identitaire aussi. Tout simplement, de la bonne et solide cuisine, fruit d’un mélange de tradition et de modernité. De la cuisine pour être et pour se sentir bien. Comme on se sent tout au long des pages du livre d’Anne Fortin.

112688_couverture_Hres_0La Régalade des champs
par Bruno Doucet
Les éditions de La Martinière, 184 pages, 39,95 $

Après avoir fait ses armes dans quelques uns des plus grands restaurants parisiens, le chef Bruno Doucet a voulu avoir le sien. Il reprit un restaurant qui avait déjà sa réputation, La Régalade, et en fit une institution qui, depuis, a fait deux petits dans deux autres quartiers de Paris.

Avec ce livre — d’une facture particulièrement soignée, comme c’est toujours le cas avec Les éditions de La Martinière —, il nous propose «70 recettes très campagne». Très classiques, comme le jarret de veau braisé, le boudin noir aux pommes ou les maquereaux au vin blanc et aux aromates. Ou plus sélectes, comme le risotto de homard breton (on le dit, en France, plus fin que le homard québécois…), le faisan aux chanterelles et chou vert, le reblochon à la truffe noire ou le pavlova aux fruits exotiques.

Bref, des heures de plaisir… à commencer par le plaisir des yeux. Puis  celui d’être aux fourneaux. Et, bien sûr, de passer à table.

* * *

À propos de Yanick Villedieu

Yanick Villedieu a effectué sa première incursion dans le monde du journalisme gastronomique en publiant, en 1999, un reportage sur les fromages du Québec dans le magazine L’actualité. Il anime le magazine scientifique radio Les Années lumière sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première et publie régulièrement des articles sur la médecine et la science dans L’actualité, en plus d’y signer la chronique «Plaisirs gourmands». On peut le suivre sur Twitter : @yanickvilledieu.