Le vin de la semaine: des bulles californiennes pour fêter le Nouvel An

Histoire de boucler la boucle, terminons l’année comme elle a commencé, sous le signe de l’austérité. Enfin, pas si austère, c’est fête quand même!

La vie est trop courte pour fréquenter l’ennui, surtout dans son verre. Chaque semaine, Nadia Fournier vous fait découvrir les vins qui l’emballent.

00294181_is

Roederer Estate, Brut, Anderson Valley
294181   36 $

Art_de_vivrePeut-on envisager le passage à la nouvelle année sans effervescence? En la matière, la Champagne trône en reine, mais le reste du monde… n’est pas en reste.

Histoire de boucler la boucle, terminons l’année comme elle a commencé, sous le signe de l’austérité. Enfin, pas si austère. C’est fête quand même! Plus abordable qu’un champagne moyen, mais loin d’être un prix de consolation, le Brut de Roederer Estate se taille très souvent une place de choix parmi les favoris lorsque goûté à l’aveugle aux côtés de grandes cuvées de Champagne.

À la différence de ses confrères, installés dans Napa ou Carneros, la firme champenoise Roederer a choisi de s’établir beaucoup plus au nord, dans l’Anderson Valley, jugeant que le climat frais de ce secteur situé à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Napa, le long de la côte du Pacifique, serait davantage propice à la production de vin mousseux.

Dégusté à plusieurs reprises au cours des derniers mois, ce vin effervescent composé de chardonnay et de pinot noir s’imposait toujours par sa vinosité, sa finesse et son harmonie d’ensemble. Toutes catégories confondues, c’est l’un des meilleurs mousseux sur le marché. Santé et bonne année!