Le vin de la semaine: un aligoté hors norme

Si, pour vous, l’aligoté se limite aux petits vins blancs aigres, vous devez goûter celui de la famille Goisot, issu de la biodynamie.

La vie est trop courte pour fréquenter l’ennui, surtout dans son verre. Chaque semaine, Nadia Fournier vous fait découvrir les vins qui l’emballent.

vinsemaine_blanc_goisot_grand
Domaine Goisot Bourgogne Aligoté 2014 – 10520835 – 23,90 $

Je travaille actuellement à la rédaction de mon 10Guide du vin. Chaque année, je goûte cet aligoté produit dans le nord de la Bourgogne par la famille Goisot; chaque année, il est bon. Pas juste bon, excellent! Le vin idéal pour se désaltérer pendant cette vague de chaleur des derniers jours et pour faire honneur à la tonne de beaux légumes du Québec qui garnissent les étals des marchés.

Si, pour vous, l’aligoté se limite aux petits vins blancs aigres et maigres, buvables seulement si on y ajoute un trait de sirop de cassis, vous devez goûter celui-ci. Adeptes de l’agriculture biologique et de la biodynamie, Guilhem Goisot et ses parents révèlent le plein potentiel de l’aligoté, «l’autre» cépage blanc de la Bourgogne — le plus connu étant l’incontournable chardonnay.

Très sec et léger en alcool (12,5 %), le 2014 ne manque pourtant pas de tenue ni de caractère. La bouche est franche, étonnamment structurée et dotée d’une agréable acidité qui met en appétit et qui rehausse les saveurs d’écorce de citron. La finale est pure, précise et d’une minéralité à faire pâlir bien des vins de Chablis. À moins de 25 $, on achète les yeux fermés!