Le vin de la semaine : un blanc autrichien « hors norme »

Frais et plein de vitalité, cet assemblage de chardonnay, de pinot blanc et de pinot gris s’apprécie tant à l’heure de l’apéro qu’à la fin du repas, avec un fromage à pâte ferme.

montage : L’actualité

Weingut Loimer, Manhart 2018, Niederösterreich, Autriche

Code SAQ : 14887651  |  23,15 $  |  Biodynamie

Bien qu’il soit surtout connu pour ses superbes rieslings et grüners biodynamiques du Kamptal, Fred Loimer cultive aussi la vigne dans la région de Thermen, au sud de Vienne. Là-bas, autour de la petite ville de Gumpoldskirchen, l’interaction du climat et du sol semble créer un terrain de jeu idéal pour les variétés bourguignonnes telles que le chardonnay, le pinot blanc et le pinot gris, dont la cuvée Manhart est composée.

Les raisins ont été vendangés à la main au début du mois de septembre 2018. Loimer a laissé les chardonnay et pinot blanc macérer pendant 12 heures avant pressurage, tandis que le pinot gris (15 % de l’assemblage) a macéré sur ses peaux pendant 14 jours. Le vin a ensuite reposé en fûts jusqu’à la mise en bouteille en août de l’année suivante.

Si le vin s’avère plutôt discret la première fois qu’on y plonge le nez, il déploie en bouche la richesse caractéristique de 2018, un millésime hors norme, marqué par le deuxième printemps le plus chaud depuis 1767, une floraison très hâtive et un mois de juillet chaud et très aride. Cela dit, j’ai tout de même été étonnée par la fraîcheur et la vitalité qui émanent du Manhart, qui ne titre par ailleurs que 12,5 % d’alcool. Une belle bouteille à apprécier à l’apéro, avec du jambon cru, comme à la fin du repas, avec un fromage à pâte ferme tel le Louis d’Or.

Santé !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.