Le vin de la semaine: un blanc du Sud-Ouest fort en caractère

Oubliez les petits blancs vifs et légers. Le froid, la neige et la consistance de la cuisine d’hiver commandent des vins structurés et riche en saveurs, comme celui-ci.

La vie est trop courte pour fréquenter l’ennui, surtout dans son verre. Chaque semaine, Nadia Fournier vous fait découvrir les vins qui l’emballent.

VINDELASEMAINE_blanc_caussemarines_grand[1]
Causse Marines, Gaillac 2015, Les Greilles — 860387 — 23,85 $

Virginie Maignien et Patrice Lescarret pratiquent une viticulture biologique sur leur vignoble de Vieux, à environ une heure au nord-est de Toulouse. Dans ses temps libres, Lescarret critique ouvertement les politiques de l’Institut national de l’origine et de la qualité, qui limite l’usage de certaines variétés autochtones au vignoble gaillacois et favorise l’introduction de cépages «étrangers».

Ni filtré, ni chaptalisé, ni acidifié, comme toutes les cuvées du domaine, ce vin délicieux est composé du cépage loin de l’oeil — exclusif à Gaillac —, ainsi que de mauzac et de muscadelle. Peu d’acidité en apparence, mais un vin pourtant empreint de fraîcheur.

L’attaque est mûre et tapisse la bouche d’une texture grasse qui pourrait presque laisser une sensation de lourdeur en finale, si ce n’était cette trame minérale et saline qui donne du nerf à l’ensemble. Vraiment, ce vin blanc a beaucoup de caractère. Assez même pour tenir tête aux saveurs intenses de la cuisine traditionnelle du temps des fêtes.

À la vôtre!