Le vin de la semaine : un blanc frais et sec du Douro

Les cépages viosinho, rabigato et gouveio sont cultivés dans une seule et même parcelle dans le Douro Superior. Ils donnent un vin blanc croquant, juteux et tout en nuances.

createvil / Freepik / montage : L’actualité

Carvalho Martins, Douro branco 2020, Pacto, Field Blend

Code SAQ : 14491251  |  18,30 $

Avant que chaque cépage soit cultivé individuellement dans des rangs de vigne distincts, la majorité des vignobles européens étaient complantés. On trouvait ainsi au sein d’une même parcelle de terre une variété de cépages, tous récoltés au même moment — à des degrés de maturité variables — et vinifiés ensemble. La générosité d’un cépage à maturation hâtive équilibrait, dit-on, l’acidité, les notes végétales et l’amertume de ceux, plus tardifs, cueillis trop tôt.

Peu à peu délaissée au profit de plantations par cépages, cette méthode ancestrale — qui avait ses avantages, mais aussi son lot d’inconvénients — suscite un regain d’intérêt. De l’Autriche (Gemischter Satz) jusqu’au comté de Sonoma, en Californie, en passant par les flancs de l’Etna, en Italie, et de la vallée du Douro, au Portugal, on trouve encore des centaines de ces parcelles complantées.

Le Pacto, par exemple, est composé de viosinho, de rabigato et de gouveio issus d’une seule et même parcelle, cultivée de manière biologique sur des sols de schiste, dans le Douro Superior. L’altitude de 550 m et le climat continental, avec ses journées chaudes et ses nuits fraîches, permettent aux raisins de mûrir plus lentement et de développer un maximum d’arômes, tout en conservant une saine acidité. Résultat : un vin blanc croquant, juteux et tout en nuances ; franchement savoureux et bien campé dans son terroir. Un excellent vin, de surcroît abordable !

Pour contrer la vague de chaleur de la fin de semaine, servez-le autour de 11 ou 12 degrés Celsius avec un ceviche de poisson blanc ou une salade de fenouil, pamplemousse et crevettes nordiques. Vous vous régalerez.

Santé !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.