Le vin de la semaine: un blanc «nature» du nord de l’Italie

Assemblée à du trebbiano, la garganega puise dans les sols volcaniques des collines de Gambellara une expression aromatique singulière. 

La vie est trop courte pour fréquenter l’ennui, surtout dans son verre. Chaque semaine, Nadia Fournier vous fait découvrir les vins qui l’emballent.

vinsemaine angiolino maule
Angiolino Maule, Masieri 2014, Vino da tavola 12846741 21,45 $

Pour la deuxième année de suite, la SAQ met sur le marché une sélection printanière de vins nature, c’est-à-dire biologiques et élaborés avec un minimum de manipulations et un apport réduit, sinon nul, en soufre. La société d’État répond ainsi à une demande sans cesse grandissante pour ce type de produits, particulièrement auprès d’une nouvelle génération d’amateurs de vin.

Parmi les vins sélectionnés cette année, ce très bon blanc élaboré par Angiolino Maule et ses fils, dans les collines de Gambellara, à l’est de Vérone. Précurseur du mouvement nature en Italie, Angiolino Maule cultive le cépage garganega sans herbicides ni pesticides depuis la fin des années 1980.

Ici assemblée à du trebbiano, la garganega puise dans les sols volcaniques de Vénétie une expression aromatique singulière, avec une sensation saline, presque austère en fin de bouche, ce qui n’est pas un défaut. Un vin vif, assez structuré, pas très complexe, mais d’une grande buvabilité. Assez solide pour accompagner une viande blanche. Une belle bouteille pour s’initier à prix doux aux charmes du vin nature.