Le vin de la semaine: un blanc québécois tout frais

Pour la Saint-Jean, et pour tout l’été, un vin blanc aux généreuses saveurs de fleurs, de sucre d’orge et d’agrumes.

La vie est trop courte pour fréquenter l’ennui, surtout dans son verre. Chaque semaine, Nadia Fournier vous fait découvrir les vins qui l’emballent.

Coteau Rougemont, Versant Blanc 2014 11957051 15,70 $
Coteau Rougemont, Versant Blanc 2014 – 11957051 – 15,70 $

L’année dernière, à l’occasion de la Fête nationale, je vous parlais du défi «Boire local», lancé par la nutritionniste Julie Aubé, et je me joignais à elle pour vous inviter à mettre le Québec dans votre verre tout au cours de la saison estivale, de la Saint-Jean-Baptiste à la fête du Travail.

Et comme j’ai de la suite dans les idées en ce beau début d’été, j’ai eu envie de vous proposer un peu de lecture: Prenez le champ! – 21 escapades gourmandes sur les routes du Québec.

En plus de maraîchers, de fermes d’élevage, d’artisans fromagers et de marchés publics, ce livre que signe Julie Aubé recense des producteurs de vin, de bière, de cidre et d’hydromel de neuf régions du Québec, dont la Montérégie, où la famille Robert est établie depuis près de 10 ans.

Son domaine de Rougemont, qui compte près de 50 000 plants et presque autant de pommiers, est la source de ce très bon vin blanc aromatique, composé de frontenac gris (75 %) et de frontenac blanc.

Toujours sec, mais particulièrement mûr et ample en 2014, il déploie de généreuses saveurs de fleurs, de sucre d’orge et d’agrumes, qui évoquent la marmelade. Le tout est soutenu par l’acidité caractéristique des vins de climat frais, ce qui accentue son caractère désaltérant. Avec le mercure qui commence (enfin!) à grimper, je ne demande pas mieux.