Le vin de la semaine : un blanc qui « goûte cher »

Les saveurs complexes et la fraîcheur de ce vin blanc élaboré par un vigneron québécois sur la côte chalonnaise vous surprendront… dans le bon sens du terme !

iralu / Getty Images, montage L’actualité

J. Bambara & Cie, Bourgogne 2019, Le Jet de Pierre, France

Code SAQ: 14294441  |  26,80 $

Les formules consacrées abondent dans le jargon du vin et de la gastronomie. Certaines expressions un peu poussiéreuses ont disparu, d’autres ont gagné en popularité. L’une de mes favorites est une invention purement québécoise (enfin, je crois) : un vin qui « goûte » cher. L’habile jeu de mots digne de Guy Mongrain désigne, vous l’aurez deviné, un vin relativement abordable, dont le goût évoque toutefois celui de bouteilles vendues à des prix beaucoup plus élevés.

Et si ce bourgogne blanc générique a cette caractéristique — comme l’a souligné un client de toute évidence satisfait sur SAQ.com —, ce n’est pas un hasard. Les raisins qui composent cette cuvée élaborée par le Québécois John Bambara proviennent de vignobles de vieilles vignes tout au nord de la côte chalonnaise, à un jet de pierre (d’où son nom) de Chassagne-Montrachet.

Un terroir de qualité, de vieilles vignes de chardonnay conduites avec soin, sans désherbants chimiques, et des raisins vinifiés avec un respect manifeste de la matière. Même s’il est encore jeune, ce blanc ne porte pas l’empreinte du chêne et se dessine en bouche avec une élégance doublée d’un caractère affirmé. Les saveurs sont complexes, la tenue fait contrepoids au gras qu’apporte l’élevage sur lies fines et le vin laisse en finale une sensation de plénitude et de fraîcheur.

Si vous êtes nostalgique d’une époque pas si lointaine où les beaux terroirs du sud de la côte de Beaune vous étaient encore accessibles, vous voudrez en faire provision. Santé !