Le vin de la semaine : un blanc salin du Sud

Un assemblage unique, frais et désaltérant, élaboré spécialement par un vigneron d’Afrique du Sud pour le marché du Québec.

Montage L'actualité

Adi Badenhorst, Papegaai 2019, Western Cape, Afrique du Sud
14686613   22,50 $

Le palomino fino a déjà été un cépage important du vignoble sud-africain, mais aujourd’hui, il ne couvre que 380 des 100 000 hectares plantés partout au pays. On doit plusieurs de ces très rares parcelles de vignes à la détermination et à la persévérance d’une viticultrice exceptionnelle, Rosa Kruger. Dès 2002, elle a sillonné la région du Cap avec son équipe, à la recherche de vieux vignobles laissés à l’abandon et menacés d’arrachage. Une fois les vignobles répertoriés, elle a conclu une entente avec chacun des propriétaires terriens et confié les parcelles à des vignerons qu’elle sait « suffisamment sensibles pour leur faire honneur ».

L’un de ces vignerons est Adi Badenhorst, dont différents vins sont déjà inscrits au répertoire de la SAQ. Ce vin blanc fraîchement arrivé sur les étagères est unique, ne serait-ce que par son assemblage de palomino fino et de sémillon, mais aussi parce qu’il a été élaboré spécialement pour notre marché. Les raisins de palomino — un cépage originaire d’Andalousie, en Espagne — proviennent du vignoble Sout van die Aarde (« sel de la terre », en afrikaans), situé à quatre kilomètres de la côte ouest d’Afrique du Sud, dans la région de Swartland, et planté entre 1958 et 1967.

Un vin blanc hyper-singulier, tant par ses parfums, qui évoquent à la fois les goûts salés et fruités, que par sa richesse en bouche. Cela dit, aussi ample et peu acide soit-il, le Papegaai blanc laisse une sensation incroyablement fraîche et désaltérante, notamment grâce à sa finale délicatement amère, qui tire les saveurs en longueur. Un vin parfait pour la cuisine japonaise ou pour les poissons grillés. Un pur délice !

Les commentaires sont fermés.