Le vin de la semaine: un bourgogne rouge délicieux et abordable

Fin, suave et authentiquement bourguignon. Amateur de pinot noir, faites-en provision à la caisse.

La vie est trop courte pour fréquenter l’ennui, surtout dans son verre. Chaque semaine, Nadia Fournier vous fait découvrir les vins qui l’emballent.

vin_rouge_agnespaquet_grand[1]
Agnès Paquet, Pinot Noir 2015, Bourgogne — 11510268 — 24,45 $

Tout comme certains chiens, dit-on, ressemblent à leurs maîtres, certains vins ressemblent aux vignerons qui les façonnent. Cette idée m’est revenue en tête quand j’ai rencontré Agnès Paquet pour la première fois, il y a quelques mois.

J’avais goûté ses vins à différentes occasions au cours des cinq dernières années et chaque fois, j’avais été happée par leur sincérité. De vrais bons pinots noirs et chardonnays de Bourgogne sobres, tout en finesse et en subtilité, sans artifices. Tout à fait à l’image de leur auteure.

Alors qu’elle se destinait à une carrière en commerce, Agnès Paquet a fait le saut dans le métier de vigneronne il y a une quinzaine d’années, lorsque son père lui a annoncé son désir de vendre les vignes familiales d’Auxey-Duresses.

Issu de raisins de la commune de Meloisey, à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Beaune, son bourgogne générique autrefois élevé exclusivement en cuve d’acier inoxydable profite maintenant d’un passage partiel (10 %) en fût de chêne neuf, ce qui ajoute à son volume en milieu de bouche. Le 2015 repose sur une trame tannique charnue et veloutée, les saveurs sont nettes et l’équilibre, impeccable. Servi frais autour de 15 °C, c’est le vin parfait pour accompagner la dinde aux atocas. Amateur de pinot noir bourguignon, faites-en provision.

Les commentaires sont fermés.