Le vin de la semaine : un chianti classico bio, avec un accent québécois

Le millésime 2018 de la Québécoise Paula Papini Cook fera un malheur à table avec des pâtes aux aubergines et aux olives noires.

Montage L'actualité

Le Miccine, Chianti Classico 2018, Italie
12257559   23,50 $   Biologique

La Québécoise Paula Papini Cook a étudié la viticulture et l’œnologie en France, en Espagne et en Italie. En 2010, alors dans la mi-vingtaine, elle a acquis une petite propriété de 10 hectares au cœur de la Toscane. Elle a dès lors amorcé la conversion vers l’agriculture biologique, dans l’espoir d’ainsi mieux traduire le terroir unique de Gaiole in Chianti, commune située dans la province de Sienne, au sud-est du territoire du Chianti Classico.

Rappelons que, contrairement au Chianti « tout court », une appellation générique dont les vins sont en général de moins grande qualité, l’appellation Chianti Classico est réservée à une poignée de communes, qui composent le noyau historique de la production de vin en Toscane. Dans une nouvelle tentative de se distinguer de « l’autre chianti », les producteurs locaux ont approuvé, en juin 2021, la création de sous-appellations, qui permettront aux consommateurs de connaître avec encore plus de précision la provenance de leur bouteille de chianti classico.

Vu d’ici, ce changement peut sembler banal. La démarche du Consorzio prend cependant tout son sens lorsqu’on se déplace entre ces différents villages et que l’on constate à quel point le relief varie d’un secteur à l’autre du Chianti Classico. Tout comme le style des vins, plus ronds et souples s’ils sont issus des basses collines de Castelnuovo Berardenga, par exemple, et plus frais et toniques s’ils proviennent des communes en altitude de Greve et de Radda.

Cela dit, le chianti classico 2018 qu’a produit Paula Papini Cook est délicieux ! Une expression mûre et croquante du sangiovese, qui traduit la concentration du millésime 2018. D’emblée séduisant au nez, avec des parfums de cerise noire, de thym frais et de violette, le vin s’avère aussi bien rassasiant en bouche. La trame tannique est ronde et le grain est velouté, mais des notes minérales qui évoquent le graphite se dessinent en finale et donnent une agréable tension. Une belle bouteille à apprécier à table, avec des pappardelles aux aubergines et aux olives noires. Salute !