Le vin de la semaine: un crémant aux allures de champagne

Vendu pour la première fois à la SAQ, ce crémant d’Alsace conjugue l’intensité aromatique, l’ampleur et l’élégance des meilleures bulles. Une aubaine!

La vie est trop courte pour fréquenter l’ennui, surtout dans son verre. Chaque semaine, Nadia Fournier vous fait découvrir les vins qui l’emballent.

Bernhard & Reibel, Crémant d’Alsace — 13133224 — 25,75 $
Bernhard & Reibel, Crémant d’Alsace — 13133224 — 25,75 $

Le mot «champagne» sur une étiquette désigne exclusivement les vins effervescents produits dans la région de Champagne, au nord-est de Paris. Cela dit, même s’ils ne peuvent prétendre à cette appellation prestigieuse, plusieurs crémants de France sont au moins aussi bons — sinon meilleurs — que bien des vins de Champagne. C’est le cas de cet alsacien, vendu pour la première fois à la SAQ.

Composé essentiellement de chardonnay (80 %) et de pinot noir, issus de l’agriculture biodynamique, le vin séduit d’emblée par son nez riche et expressif, qui égrène les parfums de pâtisserie et de poire en sirop, avec un léger caractère rancio qui rappelle certains champagnes évolués.

Mais c’est surtout en bouche qu’il se distingue par son relief de saveurs complexes et son volume, auquel contribue un vieillissement de 18 mois sur lattes. Plus ample et plus onctueux que la moyenne des crémants, il est soutenu par une trame acidulée, garante de fraîcheur, et par une bulle aussi élégante que persistante. Pas de doute, ce crémant d’Alsace a été élaboré dans les règles de l’art. Le vin idéal pour dire au revoir à l’année 2016.

À votre santé et bonne année 2017!

Les commentaires sont fermés.