Le vin de la semaine : un excellent rapport qualité-prix-plaisir

Ce rouge élevé en biodynamie exprime avec authenticité, par ses saveurs de fruits noirs et ses tanins soyeux, le caractère d’un cépage typique du sud-ouest de la France.

Taice / Getty Images / montage : L’actualité

La Colombière, Fronton 2016, Coste rouge, France

Code SAQ : 14959351  |  26,15 $

Diane et Philippe Cauvin conduisent leur vignoble en biodynamie et défendent les vertus encore trop méconnues de la négrette. Ce cépage est cultivé au nord de Toulouse, dans le sud-ouest de la France, depuis si longtemps qu’on en ignore toujours l’origine.

Par ailleurs, le nom « négrette », ou « négret », a été donné à de nombreuses variétés distinctes, ce qui ajoute à la confusion et rend la tâche d’interprétation des documents historiques très difficile.

Ce cépage appartenant à la même famille que le malbec est connu, comme son cousin, pour sa couleur pourpre, mais aussi pour sa souplesse. Dans les années 1990 et 2000, un certain nombre de producteurs ont tenté d’en faire des vins musclés, à grand renfort de pigeages et de barriques neuves, mais avec des résultats peu concluants, à mon avis.

C’est peut-être ce que j’aime tant du vin de Diane et Philippe Cauvin : plutôt que de pousser l’extraction, ils misent sur la concentration qu’offrent naturellement leurs vieilles vignes et signent un vin lumineux et très complet.

Les saveurs de fruits noirs sont pures, les tanins soyeux, soutenus par une acidité fine. Le tout évolue en bouche vers une finale poivrée, ponctuée d’amers nobles. Vraiment un super rapport qualité-prix-plaisir, avec une belle place pour l’authenticité. J’en ferai moi-même provision pour les Fêtes qui approchent à grands pas. Santé !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.