Le vin de la semaine: un muscadet biologique et savoureux

Au sud-est de Nantes, dans la Loire, le vignoble historique du Muscadet est un terreau fertile pour les vins blancs secs, empreints de notes salines qui vont de pair avec les fruits de mer.

La vie est trop courte pour fréquenter l’ennui, surtout dans son verre. Chaque semaine, Nadia Fournier vous fait découvrir les vins qui l’emballent.

Domaine Haute Févrie, muscadet Sèvre et Maine sur lie 2015, Clos de la Févrie (10516369; 18,40 $)
Domaine Haute Févrie, muscadet Sèvre et Maine sur lie 2015, Clos de la Févrie (10516369; 18,40 $)

Le muscadet est sans doute l’un des vins blancs dont la réputation a le plus souffert de la vague industrielle qui a déferlé sur nombre de régions viticoles européennes au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale.

Soumis à des rendements importants, le cépage local melon de Bourgogne n’y a longtemps donné que de petits vins vifs, sinon acerbes. Or, entre de bonnes mains, cultivé et vinifié avec soin, ce cousin lointain du pinot et du chardonnay peut donner des vins blancs singuliers qui n’ont rien à envier à d’autres bons vins de France. Les bons muscadets sont même une excellente alternative économique pour les amateurs de vins blancs secs, non boisés et désaltérants, comme ceux de Chablis.

Celui de Claude et Sébastien Branger est issu de l’agriculture biologique et se distingue avant tout par sa texture en bouche. Presque tannique tant il est structuré, il est soutenu par une saine acidité et ponctué de notes de cire d’abeille et d’ananas, sur un fond salin et minéral qui appelle les huîtres. Pas trop mordu des huîtres? Essayez avec des pâtes alla vongole. Un délice!

Les plus populaires