Le vin de la semaine: un pinot gris aux antipodes

À prix abordable, ce vin blanc gras vous changera du registre aromatique habituel des vins blancs néo-zélandais.

Notre chroniqueuse explore les vignobles de la Nouvelle-Zélande depuis quelques semaines. Pendant tout le mois de février, elle vous propose ses découvertes du bout du monde.

vin_blanc_waimea_grand[3]
Waimea, Pinot Gris 2016, Nelson — 11662018 — 20,60 $

La Nouvelle-Zélande est avant tout connue pour ses vins de sauvignon blanc, produits dans la région de Marlborough. Ce n’est pas un hasard: ce cépage représente un peu moins de 60 % de la production nationale. Même s’il est un peu plus marginal (7 %), le pinot gris gagne en popularité et occupe aujourd’hui le troisième rang des variétés les plus plantées.

Celui produit par la famille Bolitho dans le secteur de Nelson, dans le nord de l’île du sud, à l’ouest de Marlborough, est assez représentatif du pinot gris néo-zélandais classique, souvent plus près d’un pinot gris alsacien que d’un pinot grigio italien.

Le Waimea 2016 est sec, délicatement parfumé et se distingue par son volume en bouche. Ses parfums de poire, de miel et de fleurs et sa texture grasse feront un heureux mariage avec un cari de poisson ou de légumes, ou encore avec des fromages à croûte fleurie. Belle découverte à prix abordable.