Le vin de la semaine : un riesling de Niagara

D’un océan à l’autre, les déplacements demeurent limités. Et si on en profitait, à la veille des vacances d’été, pour explorer le Canada à travers ses vins ?

Cave Spring, Riesling 2017, Dry, Niagara Peninsula 
14327039   15,95 $

Les vins du domaine de la famille Pennachetti ont beaucoup contribué à forger l’identité du vignoble de Niagara. Dès les années 1970, alors que plusieurs de leurs collègues vignerons jugeaient le climat de la région trop froid pour la culture des cépages vinifera, Len Pennachetti, son père et son grand-père ont introduit les premières vignes de riesling et de chardonnay dans la péninsule.

Sur une douce pente protégée par l’escarpement de Niagara, une longue falaise née du retrait des mêmes glaciers qui ont façonné les fameuses chutes du Niagara, ces variétés venues d’Europe non seulement ont survécu, mais elles sont devenues des références de la viticulture canadienne, tant ici qu’à l’étranger.

Aujourd’hui, le riesling couvre plus de la moitié du vignoble de Cave Spring. Cette cuvée nouvellement arrivée à la SAQ, composée en majeure partie de raisins du secteur de Lincoln Lakeshore, est un brillant exemple de riesling sec.

Un joli nez de melon, de thé vert et de pomme verte traduit les effets d’un millésime plutôt frais et humide. La bouche est tout aussi expressive, parfumée et riche en nuances ; le sucre résiduel (8,2 g/L) est en parfait équilibre avec l’acidité et le vin paraît tout à fait sec. Frais, tendu, salin, doté d’une agréable amertume et d’une finale étonnamment ample compte tenu de sa légèreté alcoolique à 11,5 %. Si frais et si sapide que le contenu de la bouteille descend à vue d’œil.

Santé !

Laisser un commentaire
Les plus populaires