Le vin de la semaine : un riesling minéral pour les crustacés

Un vin frais et tonique aux arômes de poire et de lime, parfait pour le printemps.

Montage L'actualité

Hirsch, Riesling 2019, Zöbing, Kamptal, Autriche
12196979   27,40 $

Le riesling est l’un des plus grands cépages de la planète. C’est aussi l’un de mes cépages favoris, pour plein de raisons. D’abord, parce qu’il se présente souvent sans maquillage, sous un jour pur et précis, qui permet de saisir toutes les subtilités d’un terroir. En ce sens, c’est un formidable vecteur de « minéralité » — notion controversée, à laquelle j’adhère sans trop de réserves. Et puis, le riesling peut aussi donner vie à des vins blancs de très (très) longue garde, qui sont autant de gardiens d’histoire, mise en bouteille. 

Je l’aime quand il se montre aérien et éthéré sur les terrasses vertigineuses de la Moselle, et je l’aime tout autant quand il se fait solide et monumental sur le Muenchberg, en Alsace. Mais lorsque les bourgeons sortent, j’ai plus que jamais soif d’un riesling autrichien vibrant et délicatement épicé, comme cette cuvée du Kamptal. 

Johannes Hirsch le cultive selon les principes de la biodynamie dans la commune de Zöbing, et il en tire un vin délicieusement frais et tonique, malgré la richesse du millésime 2019. Pur, net et précis, avec des saveurs de poire, de lime et de fleurs de tilleul, ainsi qu’une pointe végétale très… printanière. Servez-le avec des crevettes nordiques relevées d’un trait de citron, et appréciez-le en agréable compagnie. Il n’en sera que meilleur. Santé !

Laisser un commentaire