Le vin de la semaine : un riesling pour la vague de chaleur

Le riesling allemand, dans sa forme contemporaine, est avant tout sec. Et cette cuvée de la famille Dönnhoff est taillée sur mesure pour les grandes soifs estivales. 

Crédit : L'actualité

Dönnhoff, Riesling Trocken 2019, Nahe
13510552   24,30 $

Même si l’image du vin sucré lui colle encore (trop) à la peau, le riesling allemand, dans sa forme contemporaine, est avant tout sec. Et avec son acidité vive qui vous pince les joues et qui vous fait saliver, il a peu d’égal par une chaude journée d’été. Cette même acidité le rend aussi hyper polyvalent à table, tant avec les sushis et les ceviches de poisson, qu’avec du poulet grillé ou une salade de légumes et d’herbes fraîches. L’accord sera encore plus réussi si vous y ajoutez un petit trait de lime.

Et cette cuvée de la famille Dönnhoff, tout juste de retour en succursales, est l’exemple même du riesling trocken (sec, en allemand) taillé pour les grandes soifs estivales. Tendu, complexe, structuré, hyper savoureux et malgré tout léger comme une plume, il laisse en bouche l’effet d’une bruine sur la peau. Rafraîchissant et aérien. Un vin d’été parfait ! Et d’autant plus pratique que la bouteille est coiffée d’une capsule à vis. Aucun risque de goût de bouchon et même pas besoin d’ouvre-bouteille. Je vous le dis : par-fait !

Santé !

Laisser un commentaire
Les plus populaires