Le vin de la semaine : un rosé bio de cinsault

Pour agrémenter vos mollusques, voici un rosé à la fois ample, délicat, joliment fruité et empreint de cette salinité et de ces notes iodées qui sont la marque des bons vins de Bandol.  

Montage L'actualité

Domaine Bunan, Bandol rosé 2020, Moulin des Costes
13253218   26,95 $

Tout comme le grenache, le cinsault est parfaitement adapté aux conditions climatiques méditerranéennes et il résiste très bien à la chaleur et à la sécheresse. Sauf que, contrairement au grenache, dont le taux de sucre peut vite faire grimper le potentiel alcoolique à 15 %, 16 %, voire 17 %, le cinsault, lui, affiche un degré d’alcool plutôt sage (environ 13 %), en plus de conserver son acidité naturelle.

Or, même s’il a tous les atouts pour devenir la coqueluche mondiale des cépages, à l’heure du réchauffement climatique, le cinsault continue d’être éclipsé par des variétés considérées comme plus commerciales. Il était jadis le cépage le plus planté en Afrique du Sud, où il a notamment donné naissance au pinotage (croisement de pinot noir et d’hermitage, le nom local du cinsault), avant d’être remplacé par le cabernet sauvignon. Dans le midi de la France, son lieu d’origine, le cinsault a connu un sommet de popularité dans les années 1970, puis il est lentement tombé en désuétude, détrôné petit à petit par des variétés jugées plus « sérieuses », comme le grenache, le mourvèdre et la syrah.

Heureusement, le sud de la France peut encore compter sur quelque 20 000 hectares de cinsault, que les vignerons locaux utilisent le plus souvent en assemblage pour apporter de la fraîcheur et du fruit aux vins rouges et rosés. À Bandol, en Provence, la famille Bunan le cultive en bio et le marie avec du mourvèdre (26 %) et du grenache (13 %) pour produire un délectable rosé. Le 2020 est à la fois ample, délicat, joliment fruité et empreint de cette salinité et de ces notes iodées qui sont la marque des bons vins de Bandol. Un pur délice avec des plats aux fruits de mer, comme des pâtes aux palourdes ou aux mactres de Stimpson, un savoureux mollusque de la Côte-Nord.

Santé !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.