Le vin de la semaine : un rosé nature d’Argentine

Un rosé d’automne à découvrir, qui accompagnera autant une pièce de viande grillée qu’un plat de pâtes aux fruits de mer.

Annykos / Getty Images / montage : L’actualité

La Marchigiana, Criolla 2020, Vino Natural Ancestral, Mendoza

Code SAQ : 14917881  |  25,05 $ 

Si je devais résumer en un seul mot le vin de cette semaine, j’irais avec « improbable ». D’abord par son lieu d’origine et par les gens qui le signent, tous deux étant mieux connus pour les rouges corsés et chaleureux que pour tout autre type de vin, mais aussi par sa genèse, fruit d’une rencontre inattendue entre deux femmes ayant peu en commun, à part le vin : Laura Catena et Alice Feiring.

La première est l’héritière et directrice générale du groupe Catena Zapata, reconnu internationalement pour ses vins d’envergure, résolument modernes et marqués par la puissance. La seconde, Alice Feiring, autrice et journaliste américaine, est l’une des icônes du vin nature, qu’elle promeut avec passion dans ses livres, dont For the Love of Wine (2016). Laura Catena l’a lu et s’en est inspirée pour créer La Marchigiana, étiquette sous laquelle elle entend réhabiliter quelques variétés argentines ancestrales et les vinifier selon une approche nature.

En Argentine, le nom « criolla » est un terme générique employé pour désigner les descendants des premières variétés introduites dès 1556 par les conquistadors. Plus précisément, le cépage dont est issu le vin rosé de Catena est la criolla chica, aussi connue sous le nom de listán prieto aux îles Canaries, dont la couleur est un peu plus pâle que celle des autres criollas.

Les fruits macèrent à basse température pendant 3 jours, puis fermentent (avec les peaux) pendant 21 jours sans ajout de sulfites dans des amphores en argile, à l’intérieur desquelles le vin est ensuite élevé pendant 8 mois. S’il a de quoi surprendre les palais néophytes, le résultat est concluant.

Un rosé peu aromatique, auquel une oxydation lente confère de délicats accents noisettés ; la bouche offre une bonne tenue sans être tannique et les saveurs perdurent, entre la mie de pain, les fruits rouges et la pâte d’amande. Servir autour de 12 °C avec des pasta alle vongole (aux palourdes) ou une pièce de viande grillée et sa sauce chimichurri.

Santé !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.