Le vin de la semaine: un rouge austral à la fois charnu et élégant

Sur la côte est de l’île du Nord, le secteur de Hawkes Bay est reconnu pour ses vins rouges plus musclés, souvent issus de cépages bordelais.

Notre chroniqueuse, qui revient d’une visite des vignobles de la Nouvelle-Zélande, vous propose ses découvertes du bout du monde pendant tout le mois de février.

vin_rouge_craggyrange_grand
Craggy Range, Te Kahu 2013, Hawkes Bay — 12921771 — 27,85 $

Si le sauvignon a fait le succès de Marlborough, les cépages rouges bordelais ont plutôt trouvé leur terrain de jeu rêvé dans Hawkes Bay, sur la côte est de l’île du Nord. Merlot, cabernets (sauvignon et franc), malbec et petit verdot — mais aussi la syrah de la vallée du Rhône — y fleurissent sous un climat plus chaud et donnent des vins souvent musclés, parfois distingués.

vin_rouge_craggyrange_photo

Un des vignobles emblématiques de la région — située autour des jolies villes de Napier, reconnue pour son architecture Art déco, et de Hastings — est Craggy Range, au pied du mont Te Mata. Cet immense domaine, créé en 1998 par un homme d’affaires australien, sert de locomotive pour toute la région de Hawkes Bay, qui représente environ 10 % de la production vinicole néo-zélandaise.

Composé principalement de merlot, le Te Kahu est un peu le petit frère de la cuvée Sophia, autrefois vendue à la SAQ. Le 2013 est riche en saveurs de mûres et de prunes, d’épices et de menthe, charnu, assez complet et porté par des tanins tendres et soyeux, qui laissent en bouche une impression séduisante.

Plutôt qu’un gros rouge puissant, le Te Kahu est un bon vin taillé pour la table, franc, droit et digeste, dont le grain compact et les tanins quasi austères seront mis en valeur par une pièce de viande poêlée, comme un magret de canard ou un filet de veau. Déjà ouvert et agréable à boire, il a assez d’étoffe pour se bonifier encore jusqu’en 2020-2022.