Le vin de la semaine : un rouge bio de la Loire

Le cabernet franc, vous connaissez ? Celui des Breton a tout pour vous faire passer un bon moment à table. Fin, frais, gouleyant et bio, en plus.

Montage : L'actualité

Catherine et Pierre Breton, Bourgueil 2018, Épaulé Jeté, Cuvée Trinch
12260037   25,70 $

J’adore le cabernet franc ! J’en bois quand je suis heureuse et quand je suis triste. Été comme hiver, ce qui n’exclut ni l’automne ni le printemps. Il m’arrive parfois d’en boire seule, je l’avoue, mais il a toujours meilleur goût en bonne compagnie. S’il fait froid et qu’on pose devant moi un plateau de charcuteries, j’en fais volontiers mon apéro, mais c’est à table que je l’apprécie vraiment à sa juste valeur, surtout si j’ai soif.

Je me permets ici de paraphraser très (très) librement madame Lily Bollinger, dont les mots d’esprit étaient plutôt dédiés au champagne. J’aime croire que, n’eût été son allégeance indéfectible au plus grand des vins effervescents, elle aurait, elle aussi, reconnu les nombreuses vertus du cabernet franc sur les terroirs du centre de la Loire.

Surtout lorsqu’il revêt une allure si élégante, entre les mains de Catherine et de Pierre Breton. Ces adeptes de la biodynamie signent une gamme complète de vins dans l’appellation bourgueil, certains destinés à une longue garde, d’autres à un plaisir immédiat. Leur cuvée Trinch entre manifestement dans la seconde catégorie : juteux, bourré de fruit et de bon goût de poivre, nerveux et croquant comme pas un. Un vin rouge léger, mais fort en caractère, à servir frais, autour de 15-16 °C.

Santé !

Laisser un commentaire