Le vin de la semaine : un rouge de soif à prix d’aubaine

Pour commencer l’année en douceur, Nadia Fournier vous recommande, tout au long du mois de janvier, ses coups de cœur à moins de 15 $.

Photo: Nadia Fournier

A.A. Badenhorst, The Curator Red Blend 2017, Coastal Region

12819435   12,65 $

 Adi Badenhorst
Adi Badenhorst dans ses vieilles vignes de Swartland.

Depuis qu’ils ont fait leur entrée à la SAQ, les vins d’Adi Badenhorst, vigneron dans la région de Swartland, en Afrique du Sud, connaissent un parcours sans faute pour ce qui est du rapport qualité-prix-authenticité. S’il vous en faut une autre preuve, goûtez ce rouge d’assemblage de la gamme The Curator.

Le 2017 (oui, oui, déjà !) déploie au nez les généreux parfums de fruits noirs et de viande fumée de la syrah ainsi que les notes épicées du pinotage, cépage sud-africain emblématique, issu d’un croisement de pinot noir et de cinsault.

La bouche, juteuse et gourmande en attaque, porte aussi la fermeté et les goûts de mûres du mourvèdre. Un bon vin de tous les jours qu’on gagnera à réfrigérer et à laisser respirer une petite demi-heure avant de le servir.

Dans la même catégorie
5 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Il était temps que Nadia pense au « monde » qui n’ont pas les « moyens » ou
le goût de se payer des vins à plus de vingt$. Un propriétaire de vignoble en
France (que nous avons visité) et goûté son Château de la Rivière (qu’on a payé alors 10 Euro et trouvé au Québec à plus de 80$) nous avait demandé de dire
aux gestionnaires de la SAQ qu’ils étaient des « voleurs » (au prix qu’ils lui payaient pour son vin versus le prix qu’il le vendait ici), sans compter qu’il devait assumer le prix du transport.

J’aim Bien connaître le nom de ce vin monsieur, désolé mais je doute de cette différence de prix
Quel est donc ce vin ?

C’est faux… Le producteur ne paye pas le transport, la SAQ va chercher au chateau et s’occupe de la logistique et du transport.