Le vin de la semaine : un rouge de soif du Québec 

De tous les hybrides rouges cultivés au Québec, le marquette est, à mon avis, celui qui s’apparente le plus aux cépages vinifera. Certains ont même de petits airs de gamay… 

Crédit : L'actualité

 

Les Vignes des Bacchantes, R1 2018, Marquette, IGP Vin du Québec
14455436   15,95 $ 

Croisement complexe réalisé par des chercheurs de l’Université du Minnesota en 1989, le marquette donne des résultats très prometteurs depuis son implantation au Québec, il y a une dizaine d’années. S’il est moins vigoureux que d’autres hybrides comme le frontenac noir, il produit en revanche des raisins plus riches en sucre et peut donner des vins rouges étonnamment complexes. On le reconnaît, entre autres, à ses accents de cerise noire et de poivre.

Celui que produit Sébastien Daoust sur son domaine de Hemmingford est l’exemple même du bon vin rouge juteux et croquant qu’il fait bon boire par une chaude journée d’été. Gorgé de bons goûts de fruits noirs acidulés, souple et soyeux, avec une finale juste assez vive qui vous titille l’intérieur des joues, qui vous fait saliver et vous donne envie d’un second verre. Servez-le frais, autour de 14° C, avec un saucisson sec du Québec ou avec une tarte aux tomates.

Santé !

Les plus populaires