Le vin de la semaine : un rouge de soif du Québec

En quête de la bouteille idéale pour accompagner ragoût, tourtière et marinades ? Misez sur la vigueur et la souplesse fruitée de ce très bon rouge… vendu en épicerie !

Photo : Nadia Fournier

Vignoble de la Bauge, Rassemble-Heure 2017, Vin du Québec
14,99 $ — Dans les IGA, Metro et autres épiceries spécialisées

Le repas traditionnel de Noël pose chaque année le même défi : trouver un vin qui accompagne à peu près tout, de la dinde au ragoût de pattes, en passant par la tourtière, les betteraves marinées et le ketchup aux fruits ou le ketchup Heinz. Un pot-pourri de saveurs, de textures, de sucre, de gras et d’acidité. Rien qui convienne aux grands crus ni aux belles bouteilles qui dorment en cave depuis de longues années.

En revanche, la cuisine traditionnelle québécoise sied à ravir aux rouges de soif, c’est-à-dire souples, frais et digestes, dont de plus en plus de vignerons d’ici ont le secret. Parmi les beaux exemples sur le marché, ce vin d’épicerie (oui, oui !) produit à Brigham, en Montérégie, par Simon Naud et sa famille.

Les cépages frontenac noir et cabernet franc sont vinifiés en macération carbonique (comme dans le Beaujolais) et assemblés aux marquette et petite perle, vinifiés de façon traditionnelle. Le vin regorge de saveurs de petits fruits rouges et coule en bouche comme une eau de source tant il est souple, léger et agréable à boire. Simple mais franc, de bonne tenue et vendu à un prix très abordable. À servir frais, autour de 14 °C.

Santé ! Joyeuses Fêtes !

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie