Le vin de la semaine : un superbeaujolais !

Gamay : remède idéal pour contrer la grisaille. Cette semaine, en attendant le printemps, mettez un peu de légèreté et de soleil dans votre verre.   

Photo : Nadia Fournier

Château Cambon, Beaujolais 2017
12454991   24 $

Jean-Claude Chanudet (Domaine Chamonard) et Marie Lapierre (Domaine Lapierre) ont repris Château Cambon en 1995. La propriété est située à mi-chemin de Morgon et de Fleurie, mais par un hasard administratif, elle n’a été comprise dans aucune des deux appellations lors de la classification de 1935. Le vin qu’on y produit est donc, en quelque sorte, un « superbeaujolais », pour reprendre la formule adoptée par les Italiens.

Les vignes sont conduites sans pesticides, ni herbicides, ni engrais chimiques et les vinifications s’effectuent avec les seules levures indigènes. En 2017, millésime de chaleur dans la région du Beaujolais, Chanudet et Lapierre ont réussi à produire un vin affriolant, tissé d’un grain fin et bourré de bons goûts de fruits frais. Juteux, hyper-croquant et doté d’une salinité qui fait saliver. Miam !

Dans la même catégorie
Commentaires
Laisser un commentaire