Le vin de la semaine : un tout nouveau chardonnay d’ici

Envie de boire du bon vin tout en étant solidaire avec les employés de la SAQ qui négocient leur convention ? Profitez donc de l’occasion pour découvrir de nouveaux vignobles québécois.

Photo : Nadia Fournier

La Cantina, Chardonnay 2017, Vallée d’Oka, Québec
13835841   23,95 $

Mon premier contact avec ce chardonnay produit dans le secteur du lac des Deux-Montagnes m’avait laissée sur ma soif. C’était un échantillon pris sur fût en mars dernier, avant la mise en bouteilles officielle. Le vin était acide, mince et un peu brouillon. C’est souvent comme ça, le vin. Il a besoin de temps. Il n’aime pas qu’on le brusque.

J’ai donc attendu avant d’ouvrir cette seconde bouteille, reçue au début du mois de juin. Dans le verre : un vin en tous points différent. Vif, certes, mais loin d’être trop tranchant ; juste assez vineux, mais dépourvu de parfums beurrés et boisés. Sa finale minérale ajoute à sa dimension aromatique et annonce un bel avenir pour ce nouveau vignoble tenu par Daniel Lalande, propriétaire du Vignoble Rivière du Chêne, à Saint-Eustache.

Les vins La Cantina ne seront offerts à la SAQ qu’en septembre. D’ici là, pourquoi ne pas profiter des vacances pour visiter la rive nord de Montréal et faire le plein de vins et de cidres des Basses-Laurentides ?

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

1 commentaire
Les commentaires sont fermés.

Je suis d’accord pour acheter les vins québécois dont certains sont très compétitifs. Mais que se passe-t-il au Québec et ailleurs au Canada ??? Je peux facilement acheter un excellent Chardonnay, un excellent Rioja et bien d’autres excellents vins (que je connais et adore) exportés de France , Espagne, Italie, Australie, Nouvelle-Zélande…. au même prix. Les vins québécois et canadiens sont produits sur notre territoire et n’ont pas à voyager. Donc pas de frais de transport, pas de taxes d’importation et toujours à gros prix. Pour me convaincre d’acheter québécois ou canadiens, il faut que ces vins soient offerts à meilleurs prix que leurs concurrents importés. À bon entendeur, SALUT !!!