Le vin de la semaine : un vin de montagne, blanc et vibrant

Élaboré non loin de Kelowna, en Colombie-Britannique, le riesling Tantalus n’est certes pas donné… mais il est racé et très complet, dit la chroniqueuse Nadia Fournier.

La vie est trop courte pour fréquenter l’ennui, surtout dans son verre. Chaque semaine, Nadia Fournier vous fait découvrir les vins qui l’emballent.

12456726_is

Tantalus, Riesling 2012, Okanagan Valley
12456726  29,80 $

Cette semaine, je vous écris en direct de la Colombie-Britannique, où se tient en ce moment la 37e édition du Vancouver International Wine Festival.

Tout inspirée que je suis par la vue des hauts sommets qui bordent la ville, j’ai pensé vous proposer un vin de montagne, produit à quelques centaines de kilomètres de la côte Pacifique, non loin de Kelowna.

Dans cette région ayant connu une forte influence germanique, l’œnologue David Paterson s’est vite forgé une réputation de «terroiriste» en élaborant entre autres de très bons vins de riesling, qui traduisent le goût de leur lieu d’origine. Avec raison, puisque ce vin blanc compte certainement parmi les rieslings les plus singuliers du pays.

Pas donné, certes, mais racé et très complet ; le 2012 est l’exemple même d’un bon vin blanc de terroir et de climat frais, avec sa présence en bouche vibrante, son fruit qui se dessine avec pureté et sa finale teintée d’accents minéraux.

On peut l’apprécier à l’apéritif, mais il prendra sa pleine valeur à table, avec un poisson à chair fine ou des coquillages.