Le vin de la semaine : un vin orange de Madrid

Après un court passage en carafe, ce vin d’Espagne s’accorde parfaitement avec des plats d’inspiration japonaise.

Montage L'actualité

Cinco Leguas, Vinos de Madrid 2020, La Maldición, Malvar
14472800   20,30 $

Tous les cépages blancs ne conviennent pas à l’élaboration de vin orange. Un cépage naturellement riche en phénols, par exemple, pourra donner un vin chargé d’une amertume quasi désagréable. Le malvar, en revanche, me semble taillé sur mesure pour la macération pelliculaire, et celui de Marc Isart est délicieux !

Le malvar est un très vieux cépage blanc d’Andalousie, où on l’appelle « lairén ». Vu son nom, il a longtemps été confondu avec l’airén, un autre cépage blanc espagnol, nettement plus répandu. Aujourd’hui, le malvar — ou lairén — couvre un peu moins de 300 hectares en Espagne, dont les trois quarts dans la région de Madrid, où Marc Isart et son équipe le soumettent à une macération de 12 à 15 jours avec ses peaux.

À l’ouverture, on note des accents de réduction qui donnent au vin un côté un brin bourru, mais ceux-ci s’estompent après une aération d’une quinzaine de minutes en carafe. En bouche, on est vite séduit par son goût d’amande et sa saveur umami qui rappelle la pâte miso. La texture est assez solide, sans être trop astringente, et la finale saline nous met immanquablement en appétit. Un vin orange absolument réussi. Et abordable, en plus ! À servir avec des plats d’inspiration japonaise ou encore un tajine de poulet aux citrons confits et aux olives vertes.