Le vin de la semaine: une «petite douceur» piémontaise

Entre les mains expertes de la famille Altare, le cépage dolcetto adopte une allure plus grande que nature. Plein, charnu et savoureux.  

La vie est trop courte pour fréquenter l’ennui, surtout dans son verre. Chaque semaine, Nadia Fournier vous fait découvrir les vins qui l’emballent.

Elio Altare, Dolcetto d'Alba 2014 12817413 24,70 $
Elio Altare, Dolcetto d’Alba 2014 – 12817413 – 24,70 $

J’adore le Piémont. Ses vins autant que la région, avec sa cuisine, son gianduja et ses paysages viticoles bucoliques, inscrits sur la Liste du Patrimoine mondial de l’Unesco. Ma soif pour les barolos et barbarescos faiblit certes un peu pendant les mois (chauds) d’été, mais plutôt que de bouder la région, j’en profite pour redécouvrir ses «petits» vins, ceux dont s’abreuvent les locaux: barbera, freisa, pelaverga, grignolino et, mon préféré, le dolcetto.    

Cépage piémontais dont le nom signifie «petit sucré», le dolcetto donne pourtant des vins secs. On l’appelle ainsi parce que sa concentration en tanins et sa teneur en acide est inférieure à celle du nebbiolo, qui constitue la base des barolos et barbarescos, les deux monarques du Piémont.

Le dolcetto adopte ici une allure plus grande que nature, magnifié par les mains expertes de la famille Altare. Rappelons qu’Elio Altare fut parmi les premiers vignerons piémontais à remettre en question les méthodes ancestrales de cette région, jusqu’alors figée dans le temps. Moderniste parmi les plus célèbres du Piémont — avec Angelo Gaia, bien sûr — il a réduit les rendements, introduit l’élevage en barriques et tout mis en œuvre pour hausser la qualité des vins du domaine familial, dont sa fille Silvia assure aujourd’hui la relève.

Et le vin? Un pur bonheur! Goûté à deux reprises au cours du dernier mois, ce 2014 est un modèle de race et d’équilibre. Manifestement issu de raisins bien mûrs, le vin est plein et sa texture charnue évoque la peau d’une pêche, veloutée, caressante, le tout couronné d’une fine amertume qui rehausse le fruit, qui fait saliver et qui ouvre l’appétit. Hmmm… Vite, une pizza!