«Les chefs !» et les futurs chefs

La populaire télésérie Les chefs ! déclenchera-t-elle des vocations ? Peut-être : selon Radio-Canada, 5 % des 12-17 ans et même 9 % des 2-11 ans la suivent assidûment.

L’émission, en tout cas, s’inscrit dans une tendance à la starisation du métier de chef.

Mais attention, prévient Paul Caccia, directeur des communications de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec : il faut prendre de l’expérience après avoir obtenu son diplôme de cuisinier, à l’ITHQ ou ailleurs. « Avant d’avoir votre nom sur la marquise de votre restaurant, vous devrez l’avoir eu sur un chèque de paye du restaurant d’un autre. »

Traduction libre : avant de devenir une vedette des fourneaux, il faut avoir mangé ses croûtes

Photo : iStock


Laisser un commentaire

Je ne sais pas si c’est à cause du fait que de par mon travail j’ai à voyager souvent au Québec et que je fréquente très régulièrement les restos de toute catgories, les fois où j’ai été surpris et comblé par un expérience culinaire se font que très rarement. Et je ne suis pas difficile, juste gourmand. Mais bon, sans doute blasé. Quoi qu’il en soit, aller au resto c’est toujours agréable, mais de là à prétendre que ce fut une expérience unique, faut pas s’énerver avec ça. J’ai suivi les deux séries des Chefs que j’ai adorées. Mais dans la réalité de mes visites aux restos, ça reste intéressant mais pas l’aventure d’une vie.