Napflix, la plateforme télé pour insomniaques

Gratuite, elle regroupe certaines des vidéos les plus soporifiques recensées sur YouTube. Son but: favoriser le sommeil et… explorer de nouvelles avenues de l’espace publicitaire.

Photo: Shutterstock
Photo: Shutterstock

Au Québec, « une personne sur dix souffre d’insomnie chronique et une sur trois traverse à l’occasion des crises de mauvais sommeil de plusieurs semaines », rapporte Valérie Borde dans cet article publié en septembre dernier dans L’actualité.

Au-delà des somnifères, de la mélatonine, du yoga, de la méditation ou d’une bonne marche au grand air, une nouvelle méthode pourrait aider les perpétuels éveillés nocturnes à sombrer dans les bras de Morphée: Napflix.

Lancée la semaine dernière par deux publicitaires barcelonais, cette plateforme télé gratuite, parodiant Netflix, regroupe certaines des vidéos les plus soporifiques recensées sur YouTube, et qui sont juste assez ennuyeuses pour venir à bout du plus endurci des insomniaques.

 

Entre autres sujets assommants offerts par cette « siesta video platform »: les semi-finales d’une compétition mondiale de pétanque ; un reportage de 1964 sur le « merveilleux monde des Tupperware » ; les éliminatoires de curling entre le Canada et le Danemark en 2016 ; des documentaires sur l’art du bonsaï ou la philatélie ; une messe en latin ; deux heures d’enregistrement de la pluie contre une fenêtre (ça c’est efficace) ; un extrait du Rotisserie Channel (où on voit des poulets en broche se faire rôtir) ; un cours de physique quantique ; et même des « productions originales Napflix », comme une virée en métro de 23 minutes à New York.

 

D’abord imaginé à la blague et désormais viral, ce site forme une sorte de répertoire de « slow tv », ce concept popularisé en 2013 par la télévision d’État norvégienne, et rendu célèbre par ses étonnantes émissions.

 

On se rappellera par exemple la diffusion d’une vidéo de 134 heures captée sur la proue du navire-ravitailleur Hurtigruten, ou ce feu de foyer qui crépite à l’écran pendant deux heures – ce qui nous fait réaliser que « feu TQS » a peut-être tenu lieu de précurseur malgré elle, dans les années 80 et 90.

 

Napflix ne vise cependant pas qu’à favoriser la réémergence de la sieste, cette tradition qui se perd partout en Espagne : il forme surtout une sorte d’expérimentation publicitaire.

Cette plateforme aurait ainsi pu faire partie d’une campagne de pub – celle d’un fabricant de matelas par exemple – où on chercherait « à promouvoir la sieste et à proposer des contenus pour relaxer l’esprit », a expliqué l’un de ses créateurs en entrevue à l’AFP, pour ensuite en mesurer l’impact sur les réseaux sociaux et « créer grâce à eux des communautés de fans.»

Pour l’instant, Napflix ne compte qu’une soixantaine de vidéos, mais la banque de titres est appelée à grandir. Nos suggestions pour bonifier son répertoire: la chaîne des débats à l’Assemblée nationale du Québec, les meilleurs moments de L’auberge du chien noir, toutes les émissions de téléréalité, les infopubs à V et à TVA, et très certainement l’inimitable «10 heures de respiration de Darth Vader».

 

Et vous, qu’incluriez-vous à la programmation de Napflix pour endormir votre prochain ?

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie