Panache Mobile : de la cuisine de rue 5 étoiles

Alors que la cuisine de rue se fait encore plutôt discrète à Québec, le Panache Mobile, une roulotte gourmande, fait briller ses étoiles le long du fleuve Saint-Laurent.

bg-panache-mobile-02
Photo : Panache Mobile

Depuis 2004, la cuisine du restaurant Panache de l’Auberge Saint-Antoine a maintes fois mérité les éloges de la presse et des épicuriens de partout dans le monde. Âgé d’à peine 25 ans, le chef Louis Pacquelin n’est pas étranger à la réputation de cet établissement 5 étoiles.
Art_de_vivre

Voilà que le chic membre de la chaîne Relais & Châteaux a pensé faire migrer son élégante cuisine dans la rue, offrant son Panache en version mobile.

Ce que ça donne ? Entre autres plats : de la poutine au short rib de bœuf braisé, ainsi qu’une guedille au homard et purée d’avocat — la version Panache du lobster roll — qui, à elles seules, sont la preuve qu’on peut être à la fois nomade et gourmand.

Pour goûter à ces délices (et bien d’autres), voici quelques liens pratiques.

Bouffe de rue, version vignoble

À dix minutes de voiture de Québec, le Panache Mobile 1 a été le premier à voir le jour du côté de l’île d’Orléans. C’est ici que la roulotte gourmande a élu domicile, devant les ceps du vignoble Sainte-Pétronille.

De la mi-mai jusqu’à l’Action de grâces, une terrasse couverte permet — beau temps, mauvais temps — de profiter à fond du paysage, avec la chute Montmorency droit devant.

Au menu ? Rien de comparable à ce qu’offre le traditionnel camion de rue. Si la carte propose un bel amalgame de produits du terroir d’une fraîcheur inégalée, c’est que le Panache cultive depuis des années son propre jardin de légumes bios sur les plateaux de l’île de Félix Leclerc. Côté traçabilité, on ne peut demander mieux.

Les amateurs de bons vins passeront du côté de la boutique du vignoble, le temps de déguster quelques bons crus.

Tant qu’à y être, pourquoi ne pas accompagner son repas de quelques gorgées de bonheur ? Vous commandez votre bouteille en boutique et on vous l’apporte en terrasse.

On peut même vous la livrer (à la bonne température !)­ directement entre les rangs de vigne, le temps d’un pique-nique romantique.

bg-panache-mobile-01
Photo : Panache Mobile

Panache Mobile, version urbaine

Du côté de Québec, le Panache Mobile 2 s’est installé du côté de l’Anse Brown, sur la promenade Champlain, qui longe le Saint-Laurent. Elle offre le même menu que son grand frère insulaire.

L’endroit est idyllique pour commander son repas du midi et le manger dans le parc, face au fleuve. On peut aussi profiter du service en terrasse en dégustant un petit verre de vin, vendu ici au verre ou à la bouteille.

L’équipe des cuisines du Panache n’est pas à court d’idées pour se déplacer vers l’extérieur de façon novatrice. En effet, dès le mois de mai, le Panache du Parc ouvrira ses portes au parc du Bois-de-Coulonge (arrondissement Sillery). À la fois sandwicherie et salon de thé, le commerce prend place dans l’ancienne loge du gardien, entre l’étang de nénuphars et le champ de quenouilles.

Aussi à surveiller

Le camion de rue Chic Shack Mobile fera son apparition cet été dans le village de Saint-Laurent, sur l’île d’Orléans. Au menu : tacos et burgers réinventés.

Il y a fort à parier que la nouveauté en fera courir plus d’un du côté de l’île, à en croire le succès de ce sympathique resto situé à deux pas du Château Frontenac.

* * *

À propos de Diane Laberge

Diane Laberge a fait ses premières armes dans les médias à titre de rédactrice en chef pour un magazine dédié au plein air et l’aventure. Depuis 2008, elle prête sa plume à diverses publications (Web et imprimées) spécialisées en tourisme, en culture et en art de vivre, au Québec et en France. On peut la suivre sur sur son blogue dianelaberge.com.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie