Petit guide des lieux de tournage des finalistes aux Oscars

Sitôt les noms des finalistes aux Oscars dévoilés, USA Today publiait hier une liste de certains des lieux de tournage des principaux films en lice en 2012. En voici un survol, de New York à Paris en passant par Los Angeles, le Devon anglais et… Montréal.

Le Orpheum Theatre - Crédit: www.laorpheum.com

The Artist
Ce long-métrage fut notamment tourné au Orpheum Theatre, dans le splendide Downtown de Los Angeles – une ville où l’on peut encore, de nos jours, voir des films muets en salle.

The Descendants
On y découvre une Hawaii qui, pour une fois, joue son propre rôle, plutôt que de servir de cadre paradisiaque à quelque histoire torride campée sous les tropiques. Si le film nous fait surtout voir l’île de Kauai, on s’y familiarise aussi avec les bouchons de circulation d’Honolulu et l’urbanisation galopante de l’île d’Oahu.

Extremely Loud & Incredibly Close
Plus d’un million de visiteurs ont déjà foulé du pied le National September 11 Memorial, à New York, depuis son inauguration l’automne dernier. Mais la caméra du réalisateur de ce film se promène un peu partout dans la Grosse Pomme.

https://www.youtube.com/watch?v=J_ajv_6pUnI

The Help
Jackson, Greenwood et Clarksdale: autant de bleds du Mississippi qui figurent dans ce film où l’intrigue se déroule, dans les années 60.

Hugo
Bien que ce long-métrage de Scorsese ait été surtout tourné à la Gare Montparnasse de Paris, visiter le restaurant le Train Bleu, à la Gare de Lyon de Paris, permet de nous replonger dans l’ambiance du film.

Crédit: www.le-train-bleu.com

Midnight in Paris
Plusieurs des lieux de tournage de cette ode de Woody Allen à Paris peuvent être retracés en téléchargeant cette carte en PDF .

Moneyball
Pour amateurs de baseball seulement: l’essentiel de ce film a été tourné au Oakland Coliseum – pas tout à fait propice à un grand chelem de sites touristiques.

Tree of Life
Pour les fins de son émouvante oeuvre, Terrence Malick a tourné un peu partout au Texas, mais surtout à Smithville, qui vit depuis lors un certain boum cinématographique.

https://www.youtube.com/watch?v=WXRYA1dxP_0

War Horse
C’est sur le Dartmoor et le Devon anglais que Steven Spielberg a jeté son dévolu pour tourner son film, qui traite d’un jeune Britannique qui s’enrôle dans l’armée pour retrouver son canasson…

Monsieur Lazhar
Permettons-nous d’ajouter l’excellent film de Philippe Falardeau dans cette liste, en rappelant que la métropole québécoise, l’hiver, ce n’est pas que « Montréal la slotche ».

Qui sait, peut-être organisera-t-on, dans un proche avenir, des lectures publiques du Malade imaginaire ou de Peau de chagrin, ou encore des visites guidées, à l’école Saint-Joseph, sur De L’Orimier?

Pour lire l’article du USA Today, c’est par ici.

Laisser un commentaire