Pop ! Dix recommandations pour faire sauter le bouchon

Découvrez des effervescents pour tous les goûts et pour toutes les bourses, et accompagnez au mieux vos célébrations du temps des Fêtes.

Photo : iStockPhoto

Champagne !

La Champagne représente à elle seule 15 % du volume mondial des vins effervescents, avec une production annuelle de 360 millions de bouteilles. Longtemps seules dans leur bulle, les grandes marques jouent maintenant du coude avec les vignerons indépendants, dont les vins continuent de gagner en popularité auprès d’une clientèle avisée, moins sensible au marketing. En voici trois purement délicieux.

Fleury, Brut Blanc de noirs

13090631  56,75 $  – Biologique
Je ne me lasse pas des champagnes de ce domaine familial de la Côte des Bars. La gamme entière est impeccable. Ce blanc de noirs traduit avec éloquence le sérieux de la famille Fleury, qui cultive son vignoble en biodynamie depuis 1989. L’attaque en bouche est vibrante, quasi aérienne, mais le vin offre aussi une excellente tenue et laisse une agréable sensation de plénitude. Stylé et distinctif comme le sont les meilleurs champagnes. À moins de 60 $, c’est presque une aubaine !

Pierre Gimonnet & Fils, Premier Cru Cuis Blanc de Blancs, France

11553209  66,75 $
Didier Gimonnet est récoltant-manipulant à Cuis, dans la Côte des Blancs. Cette cuvée met en valeur les plus beaux atouts du chardonnay et elle gagne beaucoup en complexité avec l’aération. L’assemblage de différents millésimes (65 % de 2014 ; 35 % de 2013 à 2010) lui confère un spectre de saveurs complexes, quoique délicates. L’attaque est fine, mais la bouche ne manque pas de structure. Pur et distingué, il culmine en une longue finale crayeuse.

Pierre Gerbais, Extra brut, Grains de Celles

13647014   52,50 $
Pascal et Aurélien Gerbais sont récoltants-manipulants à Celles-sur-Ource, dans la Côte des Bar. Leur extrabrut est le fruit d’un assemblage de pinot noir (50 %), de chardonnay et de pinot blanc, cultivés de façon biologique, sur des sols du kimméridgien. Pour le reste, des fermentations spontanées, un élevage de 30 mois sur lattes et un dosage minimal livrent un vin d’une grande pureté, qui embaume les fleurs, les fruits jaunes et la menthe, laissant en finale une sensation minérale. Caractère et précision, à petit prix.

Ailleurs en France

On produit des vins mousseux dans presque toutes les régions viticoles françaises. Les crémants de Bourgogne, puisqu’ils misent sur la même méthode et sur les mêmes cépages – chardonnay et pinot noir –  sont particulièrement doués pour l’élaboration de mousseux qui s’apparentent au profil des vins de Champagne. Même dans le sud, on obtient des vins étonnamment rafraîchissants dans le secteur de Limoux, lieu de naissance des effervescents.

Laurens, Crémant de Limoux 2017, Clos des Demoiselles, Tête de Cuvée, France

10498973  22,95 $
Le crémant que produit le Champenois Michel Dervin, au sud de Carcassonne, m’impressionne chaque année. Son 2017 – un assemblage de chardonnay, de chenin blanc et de pinot noir – déploie des parfums de brioche et de fruits blancs et il offre une excellente tenue en bouche, avec une bonne dose d’extraits secs et une acidité structurante et une longueur impeccable.

Pierre-Marie Chermette, Crémant de Bourgogne, brut

11537073   26,95 $
Je connaissais surtout le domaine de la famille Chermette à travers leurs rouges du Beaujolais, mais j’ai récemment été éblouie par la qualité de leur effervescent, composé à 100 % de chardonnay et élaboré selon la méthode traditionnelle, comme tous les crémants de Bourgogne. Un élevage sur lie de 18 mois a permis à la bulle de s’affiner tandis qu’un assemblage de trois millésimes apporte une certaine complexité aromatique, entre les parfums de pâtisserie, de pomme blette et de noisette rôtie. Une facture très classique et une qualité impeccable pour le prix.

Avec l’accent espagnol

La dénomination « cava » ne désigne pas une zone géographique précise, mais une méthode de production. Cela dit, plus de 85 % des cavas proviennent de la région du Pénedès, au sud de Barcelone. L’offre à la SAQ, longtemps limitée à des vins bon marché produits par des entreprises colossales, s’est beaucoup diversifiée depuis cinq ans. Certaines cuvées font preuve de beaucoup de profondeur, à des prix hyper compétitifs.

Recaredo, Cava Gran Reserva Brut Nature 2015, Terrers, France

13319715  39,75 $  – Biologique
Recaredo est l’une des maisons de cava les plus respectées d’Espagne. Les vignobles sont conduits en biodynamie, les raisins de macabeo, xarel-lo et parellada récoltés à la main et le vin profite d’un vieillissement sur lattes pendant plus de trois ans. Le 2015 est très sec (1,2 g/L) – c’est le propre d’un brut nature – et il fait preuve d’une grande élégance, tant au nez, qu’en saveurs et en texture. La bulle est fine, les arômes persistent, complexes, umami et très racés. Pour l’apprécier à sa juste valeur, évitez de le servir trop froid.

Sumarroca, Cava Gran Reserva 2015, Brut Nature, Espagne

13408929  17,55 $
Ce brut nature est encore et toujours un parfait exemple du genre : plus sec que la moyenne, plus coloré, vineux et complexe, aussi. Les accents de noisettes rôties côtoient la pomme blette, la texture est juste assez nourrie et le vin, en somme, est très rassasiant. Un excellent rapport qualité-prix-plaisir !

U Mes U Fan Tres, Cava Reserva brut Nature, Cygnus, Espagne

13566783  19,60 $ – Biologique
Ce vin très expressif met en lumière les caractéristiques des cépages locaux parellada, macabeo et xarel-lo. Le vin est sec (3,2 g/l), franc et tendu; les saveurs de pomme verte sont rehaussées en finale par une pointe d’amertume, qui ajoute du relief à l’ensemble. Belle longueur. 

De ce côté-ci de l’Atlantique…

Outre-Atlantique, la Californie s’impose avec d’excellents vins mousseux très souvent mis au point par des grandes maisons de Champagne installées là-bas. 

Roederer Estate, Brut Anderson Valley, États-Unis

294181  36,35 $
Peu après avoir pris les commandes de la maison de Champagne Roederer, en 1979, Jean-Claude Rouzaud a développé un vaste de domaine dans les hauteurs de la vallée d’Anderson, où les chardonnay et pinot noir pourraient bénéficier d’un climat frais, essentiel à l’élaboration de bulles de première qualité. À l’aube de ses 40 ans, Roederer Estate demeure, à mon sens, au sommet de l’offre californienne. La cuvée d’entrée de gamme du domaine est élevée sur lies pendant un minimum de 24 mois, son nez embaume la brioche, le pain grillé, la noisette rôtie, avec des accents de café frais moulu. La bouche est presque « champenoise » par son envergure, ample, riche en extraits secs et portée par une longue finale savoureuse et distinguée. Exquis !

Domaine Bergeville, Le Blanc 2017, Brut

13374562  27,85 $ – Biologique
Parce qu’ils croient au grand potentiel des vins effervescents au Québec, Ève Rainville et Marc Théberge ont choisi de s’y consacrer exclusivement sur leur domaine de North Hatley, dans les Cantons-de-l’Est. Le Blanc 2017 est élaboré selon la méthode traditionnelle et il mise sur le profil aromatique unique des cépages hybrides frontenac blanc et gris, qu’ils cultivent en biodynamie. Toujours impeccable et fidèle à ses origines nordiques.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

1 commentaire
Laisser un commentaire