Google cherche volontaires pour cartographier le monde

Envie de contribuer à visuellement cartographier les lieux les plus reculés de la Terre?

Google vient de lancer un projet-pilote pour Trekker, la version portable de Google Street View, qui permet de couvrir les régions du globe où les voitures, les vélos et les motoneiges ne peuvent se rendre.

En vertu de ce projet-pilote, certains voyageurs peuvent donc emprunter et porter sur leur dos une caméra Trekker, pour autant qu’ils répondent à un certain nombre de critères, comme faire partie d’un organisme de tourisme, d’une ONG, d’une université ou d’un groupe de recherche.

Crédit: Google
Crédit: Google

Les particuliers qui voudraient prendre part à ce projet (et trimballer sur leur dos tout le bazar de 18 kilos) peuvent aussi soumettre leur demande à Google… mais les exigences sont assez nombreuses.

Comme le rapporte Business Insider, le lourd et visible attirail de Trekker pourrait cependant rendre périlleux de telles explorations, si on se fie à l’accueil mitigé réservé aux Google Street Cars, dans diverses communautés du globe, de même que l’interdiction dont sont déjà frappées les Google glasses, en certains lieux publics.

Rappelons que l’automne dernier, Google a envoyé des randonneurs cartographier le Grand canyon avec Trekker, et qu’à ce jour, Google Street View permet d’explorer en partie l’Antarctique, la Grande barrière de corail, le Transsibérien, plusieurs centres de ski des Alpes et l’île japonaise désaffectée qui apparaît dans Skyfall (voir ci-bas), entre autres endroits.

Trouvé en partie via Matthieu Dugal, en partie via Business Insider.

Pour cartographier mon univers Twitter, c’est par ici.

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie