Roald Amundsen, l’empereur des pôles

Hier, le 14 décembre, il y eut 100 ans jour pour jour que le Norvégien Roald Amundsen devenait le premier homme sur Terre à fouler du pied le pôle Sud. Il devançait ainsi le britannique Robert Falcon Scott, dans une sorte de course contre la montre au terme de laquelle Scott laissera sa peau. « À l’époque, une telle expédition équivalait à peu près à marcher sur la lune », souligne à juste titre The Adventure Blog.

Buste de Roald Amundsen au musée du Fram, à Oslo - Gary Lawrence

Cela dit, s’il est un explorateur du 20e siècle pour qui on peut éprouver de l’admiration, c’est bien Amundsen: non seulement fut-il le premier homme de l’histoire à gagner les deux pôles de notre planète, mais encore a-t-il été le premier à franchir le passage du Nord-Ouest (en 1906), en plus d’avoir déterminé l’emplacement du pôle Nord magnétique.

En 1928, il connut une fin tragique lorsque son hydravion s’écrasa au cours d’une expédition visant à secourir son ami, l’explorateur italien Umberto Nobile, dont le dirigeable s’était abîmé sur la banquise arctique.

Au cours de la présente semaine, plusieurs reportages ont été consacrés à la conquête du pôle Sud et aux expéditions d’Amundsen et de Scott, notamment à Découverte, dans La Croix, sur l’un des blogues de National Geographic ainsi qu’aux Années Lumières.

Enfin, détail anecdotique, un cinéaste canadien affirme que Roald Amundsen aurait eu un enfant d’une Inuit, lors de son séjour de deux ans dans l’Arctique, et que le grand explorateur aurait donc une descendance partiellement canadienne. À voir bientôt dans un documentaire près de chez vous…

 

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie