Skier sur les pentes (et dans les arcs-en-ciel) du Vermont

Visite éclair dans trois stations de ski vermontoises parmi les plus réputées (et les plus fréquentées par les Québécois) : Jay Peak, Stowe et Smuggler’s Notch.

Art_de_vivreEn décembre dernier, j’ai entrepris une visite éclair dans trois stations de ski vermontoises parmi les plus réputées (et les plus fréquentées par les Québécois) : Jay Peak, Stowe et Smuggler’s Notch.

Puisque je ne me déplace jamais sans mon appareil photo, j’ai rapporté de ce périple de nombreux clichés, que je présente ici sous forme d’album.

Quand le temps est au beau fixe à Jay Peak, on se sent d'attaque pour skier - ©Gary Lawrence
Quand le temps est au beau fixe à Jay Peak, on se sent d’attaque pour skier ou s’élancer sur sa planche. – ©Gary Lawrence
Mais s'il gèle à pierre fendre ou que le temps est éxcrable, on peut se réfugier dans la Pump House, un immense parc aquatique intérieur - ©Gary Lawrence
Mais s’il gèle à pierre fendre ou que le temps est exécrable, on peut se réfugier dans la Pump House, un immense parc aquatique intérieur. – ©Gary Lawrence
À Stowe, pas de parc intérieur mais un spa où même les enfants sont traités aux petits oignons - ©Gary Lawrence
À Stowe, pas de parc intérieur, mais un spa, où même les enfants sont traités aux petits oignons… – ©Gary Lawrence
... mais aussi un splendide hôtel, le très chaleureux Stowe Mountain Lodge - ©Gary Lawrence
… lequel spa est situé dans un splendide hôtel, le très chaleureux Stowe Mountain Lodge. – ©Gary Lawrence
L'été, à peine 10 minutes séparent Stowe de Smuggler's Notch - ©Gary Lawrence
L’été, à peine 10 minutes séparent Stowe de Smuggler’s Notch… – ©Gary Lawrence
... mais l'hiver, il faut contourner un massif montagneux pendant un heure, ce qui permet de voir du pays - ©Gary Lawrence
… mais l’hiver, il faut contourner un massif montagneux pendant une heure, ce qui permet de voir du pays. – ©Gary Lawrence
La veille de mon arrivée à Smuggler's Notch, l'air était chargé d'humidité, qui s'est transformée en givre durant la nuit... - ©Gary Lawrence
La veille de mon arrivée à Smuggler’s Notch, l’air était chargé d’humidité, et pendant la nuit, la forêt s’est transformée en véritable jardin de givre… – ©Gary Lawrence
... recouvrant de blanc toute chose ... - ©Gary Lawrence
… recouvrant de blanc toute chose … – ©Gary Lawrence
... et créant des scènes aussi féériques... -©Gary Lawrence
… et créant des scènes aussi fantasmagoriques… – ©Gary Lawrence
... que fantasmagoriques ... - ©Gary Lawrence
… que féeriques, que ce soit à la base du domaine skiable … – ©Gary Lawrence
... y compris au-dessus des nuages - ©Gary Lawrence
… ou au-dessus des nuages. – ©Gary Lawrence
Mais parce que ce jour-là, il ventait un peu et qu'on fabriquait de la neige... - ©Gary Lawrence
Parce que ce jour-là, il ventait un peu et qu’on fabriquait de la neige, des parhélies se sont formés… – ©Gary Lawrence
... donnant parfois l'impression à tout un chacun ...
… donnant parfois l’impression, à tout un chacun, … – ©Gary Lawrence
... d'être en train de skier dans un arc-en-ciel - ©Gary Lawrence
… d’être littéralement en train de skier dans un arc-en-ciel. – ©Gary Lawrence

 

À savoir

– Pour gagner Jay Peak, situé à environ 90 minutes de Montréal, on emprunte l’autoroute 10 et on se rend jusqu’à Mansonville pour franchir le poste-frontière de Highwater. Pour leur part, Stowe et Smuggler’s Notch se trouvent à 2 h 30 de Montréal et sont accessibles via l’autoroute 89 et le poste-frontière de Philipsburg. Jay Peak accepte le dollar canadien au pair si on règle la note en liquide, et le site Web des stations offre souvent de bonnes réductions.

Stowe Mountain Lodge : 312 chambres très confortables, incluant minicuisinette et foyer.

The Hotel Jay : grandes chambres aménagées pour les familles adeptes de ski avec vestiaire à équipement. L’hôtel est par ailleurs relié de l’intérieur à la Pump House.

– Smuggler’s Notch: plusieurs centaines de vastes condos tout aménagés peuvent être loués au pied des pentes ou à proximité, avec accès très efficace à une navette disponible sur appel.

– Pour d’autres infos : skivermont.com

Pour plus de détails sur ces stations et sur mon périple, lisez aussi Pistes blanches sur montagnes vertes, dans Le Devoir.

* * *

À propos de Gary Lawrence

Journaliste indépendant, Gary Lawrence a foulé le sol des sept continents de la planète et de plus de 90 pays. Ex-rédacteur en chef d’un magazine spécialisé en tourisme, il a aussi été rédacteur en chef francophone d’un service de presse touristique et a signé à ce jour des centaines d’articles portant sur les voyages, dont bon nombre dans L’actualité. On peut le suivre sur Facebook et sur Twitter : @LawrenceGary.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie