Succès d’ici : Une taverne pour papilles curieuses

Avec sa cuisine asiatique créative, le restaurant Thazard fait voyager les papilles de la faune bigarrée du quartier Mile End, à Montréal.

De notre partenaireLogo partenaire

De jour comme de nuit, le quartier montréalais Mile End foisonne de vie. Jeunes professionnels, hipsters, résidants et créatifs en tout genre s’y côtoient, naviguant entre restos, bars, usines reconverties en bureaux et commerces multiculturels. C’est au cœur de cette mosaïque urbaine que le restaurateur de longue date Edward Zaki a transformé un resto japonais en taverne asiatique.

« J’aime bien le concept de taverne, qui, pour moi, reflète le fait qu’on ne se prend pas trop au sérieux, explique-t-il. J’ai voulu créer un endroit où on peut déguster des nouilles ramen et des plats d’inspiration asiatique sans pour autant tomber dans le purisme de la cuisine japonaise traditionnelle. »

Ainsi, en 2017, l’espace et la carte de Thazard ont été complètement repensés pour accueillir une clientèle à l’image du quartier, c’est-à-dire hétéroclite et curieuse. Entre ramen revisités, salades exotiques et de multiples plats à partager, les menus du midi, du soir et de fin de soirée suivent les saisons et les désirs d’une clientèle de plus en plus végétarienne, végétalienne ou « sans gluten ». Le tout offert dans un décor rappelant les classiques bistrots français, où il fait bon se relaxer autour d’un repas riche en goût, mais « léger sur l’estomac », souligne Edward Zaki.

« On se fait une fierté de proposer des plats uniques, frais et cuisinés tous les jours avec la même rigueur par notre chef Jean-Pierre Rochefort. Ce dernier a une approche locale tout en faisant valoir des saveurs intrigantes et des plats santé réconfortants », ajoute-t-il.


Par exemple, si le fond de ramen aux trois têtes de porc bouillies pendant deux jours embaume toujours la cuisine de Thazard, celui-ci est désormais allégé après la cuisson. « On coupe dans le gras, mais jamais dans la qualité et la saveur ! » assure Edward Zaki, qui en 30 ans de carrière a possédé plusieurs établissements à Montréal. Il est d’ailleurs toujours propriétaire du restaurant d’inspiration française Chez Victoire, sur le Plateau-Mont-Royal.

Se tailler une place dans un milieu concurrentiel

À son avis, le milieu de la restauration évolue avec son temps et traverse actuellement des moments difficiles. « Il y a beaucoup d’établissements qui ouvrent, mais qui ferment tout aussi rapidement, par manque d’expérience ou de qualité des plats. Ce phénomène fait que la clientèle se dilue. Il faut donc travailler plus fort pour la courtiser et la fidéliser », souligne Edward Zaki.

C’est le pari qu’il a fait en créant sa taverne asiatique, qui mise notamment sur la convivialité des plats à partager.

« C’est sûr qu’on a alors perdu une certaine clientèle de puristes qui ne veulent que des ramen, mais c’est un risque que j’étais prêt à courir pour être plus à l’écoute du Mile End, de son dynamisme et de sa diversité. Les jeunes de la génération du millénaire, qui sont nombreux dans le coin, savent ce qu’ils veulent et sont exigeants. Alors on s’est adaptés, entre autres en créant un endroit décontracté où on mange très bien à prix abordable, souligne le restaurateur. On offre même d’excellents cocktails et toujours un bon vin du jour à 6 dollars le verre… Tout pour le plaisir. »

Infos
Fermer
Plein écran

      Thazard
      5329 Boul St-Laurent, Montréal, QC, H2T 1S5
      (514) 802-8899

      Ce contenu a été produit par Mishmash Studio de marques en collaboration avec l’annonceur. Les journalistes de L’actualité n’ont joué aucun rôle dans la production de ce contenu.

      Dans la même catégorie